Quoi de neuf en hygiène du Travail et de l’Environnement ?

Pour la 5e année consécutive, l’Institut d’Hygiène Industrielle et de l’Environnement du Cnam (Cnam IHIE-SSET Ouest) organise une journée de formation intitulée « Quoi de neuf en hygiène du Travail et de l’Environnement ? » qui aura lieu à Angers le vendredi 20 Juin 2008. Cette journée est l’occasion de rencontres entre les professionnels chargés de fonction dans le domaine HSE en entreprise, collectivité ou bureau d’étude, les auditeurs anciens, actuels et futurs et les intervenants, pour échanger sur des sujets d’actualités dans le domaine santé – sécurité au travail et environnement.

Inscription sur réservation au 02 41 66 10 56/59 ou par mail : ihie@cnam-paysdelaloire.fr.

Au programme de cette journée :

– Amiante : ça n’est pas fini !

– Prévention et efficacité

– La santé observée dans les Pays de la Loire : risques professionnels et environnementaux

– Quels sont les leviers pour déployer une culture de prévention à tous les niveaux de l’entreprise ?

– Comment (faire) prendre en compte les problématiques environnement et santé dans les processus de décision de la gestion territoriale des déchets ?

– Quelle place pour l’évaluation quantitative des expositions professionnelles aux agents chimiques ?

– Les meilleures technologies : acteur de croissance ou nouvelle contrainte ?

– La « Responsabilité Elargie des Producteurs » (REP)

– La certification professionnelle des hygiénistes du travail

Source : https://www.cnam-paysdelaloire.fr

Verlinde fête ses 150 ans

Créée à Lille en 1858, Verlinde est aujourd’hui un spécialiste européen de la construction des palans électriques à chaîne pour l’industrie et le spectacle. La société fêtera ses 150 ans les 5 et 6 Juin prochains. Rachetée en 1993 par le groupe finlandais Konecranes, Verlinde a poursuivi son expansion pour proposer à ses clients une gamme complète d’équipements de levage ; pour le marché industriel, des palans standards et des palans sur-mesure pour des capacités allant jusqu’à plusieurs centaines de tonnes ; pour le spectacle, depuis les palans courants mono-vitesse jusqu’aux solutions à variation de vitesse contrôlées par ordinateur. Prenant à contre-pied les mouvements de délocalisation, Verlinde a su dynamiser son centre de production de Vernouillet (Eure et Loir) qui est devenu aujourd’hui un outil industriel majeur du groupe. Sa capacité de production doit doubler d’ici à 2010.

Source : https://www.verlinde.fr

Plus de protection lors de travail en zone sombre

Les Headlights de Peltor sont des Led ajustables, facilement adaptables et compatibles à toutes les montures de lunettes. Les 2 piles au lithium CR2032 sont incluses, ont une durée de vie de plus de 50 heures et sont remplaçables facilement.

Les Headlights sont livrées avec deux paires de clips qui s’adaptent en fonction de la largeur des branches de lunettes. Ces Led permettent d’éclairer des zones sombres tout en conservant ses lunettes et en gardant les mains libres pour travailler. Cette innovation Peltor ouvre de nouveaux horizons pour la sécurité dès lors que l’on doit travailler en zone sombre en se protégeant les yeux.

Source : https://www.aearo.com

Le réseau Delta de Salmson souffle ses 10 bougies

Le réseau Delta de Salmson a 10 ans. 50 professionnels de la distribution et de l’installation de pompes partagent aujourd’hui les stratégies, les ambitions et les succès de l’entreprise Salmson, acteur majeur dans le domaine des pompes et systèmes de pompage.

Créé en 1998, ce club a pour but de fédérer, dans un état d’esprit constructif et innovateur, des entreprises sélectionnées pour leur savoir-faire et d’entretenir avec elles un partenariat d’excellence. Ces distributeurs, qui appartiennent au club, sont des partenaires incontournables des marchés Cycle de l’Eau et Industrie de Salmson à travers la France. Présent sur l’ensemble du territoire, le club Delta, régulièrement formé par Salmson, conseille vend et répare les produits de la marque. Les partenaires véhiculent au quotidien les valeurs de l’entreprise : proximité, disponibilité, réactivité, écoute, conseil, expertise et sérieux du service après-vente.

Source : https://www.salmson.fr

Jacques Marcel est nommé Directeur Général adjoint d’ETDE

Jacques Marcel, 49 ans, nouveau Directeur Général Adjoint d’ETDE (filiale électricité et maintenance de Bouygues Construction), aura en charge les activités de Génie Electrique et Thermique (GET). Il est également nommé au Comité de Direction d’ETDE.

Source : https://www.etde.fr

Le Développement Durable, facteur commun de succès pour trois nouveaux PPP d’Eclairage public

ETDE, filiale électricité et maintenance de Bouygues Construction, a remporté trois nouveaux contrats d’éclairage public en Partenariat Public Privé (PPP) : à Sevran (93) pour 12 ans, Libourne (33) et Contres (41) pour 15 ans. Représentant un montant global de près de 34 millions d’euros, ces nouveaux succès confirment la position de référent tenue par l’entreprise en matière de gestion globale de l’éclairage public pour le compte des collectivités locales.

Ces trois nouveaux PPP sont notamment caractérisés par leur fort ancrage dans le développement durable : fourniture d’énergie verte, réduction de la consommation énergétique par l’utilisation de technologies innovantes, recrutement et insertion de personnes issues de quartiers sensibles…

Sevran (93) : insertion et économies d’énergie

Le partenariat conclu avec la ville de Sevran par ETDE, en groupement avec la PME francilienne Bentin, s’élève à 16,2 millions d’euros pour 12 ans. Ce contrat est en particulier basé sur la gestion d’une énergie 100% verte et l’insertion de jeunes en difficulté pour toute sa durée. Il concerne 5 000 points lumineux et comprend la gestion de l’énergie, la maintenance et la reconstruction du réseau. Ce PPP comprend également la mise en lumière de plusieurs sites.

Libourne (33) : insertion et don aux Pays en Développement

ETDE, associée à ELSI et STTP, filiales de Somaro (groupe Colas), a signé un Partenariat Public Privé d’un montant de 15,5 millions d’euros avec la ville de Libourne, en Gironde, pour la mise en lumière de bâtiments, les illuminations festives, la gestion et la mise à niveau de l’éclairage public et de la signalisation lumineuse tricolore. L’association des deux entités du groupe Bouygues permet la réalisation des investissements initiaux en un temps record de 12 mois. Ce contrat, d’une durée de 15 ans, va notamment permettre d’engager 10 personnes en difficulté pour la durée du partenariat, mais également de fournir une énergie 100% verte. A noter également que l’ensemble des matériels renouvelés sera donné, après reconditionnement, à l’association Electriciens sans Frontière* pour être réutilisés dans différents pays en développement.

Contres (41) : énergie verte et réduction de la consommation électrique

ETDE est désormais l’unique partenaire de la ville de Contres, dans le Loir-et-Cher, pour la gestion de l’éclairage public et de la signalisation tricolore. Conclu pour 15 ans, le contrat représente un montant de plus de 3 millions d’euros et concerne la maintenance, l’entretien et le renouvellement de près de 1 200 points lumineux, ainsi que les signalisations tricolores de différents carrefours. La fourniture d’énergie de ce projet d’éclairage urbain sera à 100% « verte ». De plus, ETDE s’engage à réduire de 20% la puissance électrique installée pour diminuer la consommation énergétique de la ville.

Gestion déléguée de l’éclairage public : une spécialité ETDE

ETDE est l’un des spécialistes en Europe dans le domaine de la gestion globale de l’éclairage public (750 000 points lumineux gérés à travers le monde). D’ores et déjà  , ETDE intervient pour le compte de nombreuses villes en France et à l’international, parmi lesquelles Lille, Nîmes, Dijon, Londres (Royaume-Uni), Libreville et Port-Gentil (Gabon), pour des contrats d’une durée de 8 à 35 ans, et sur des prestations larges allant de la fourniture de l’énergie à la maintenance des équipements et aux services associés (astreintes 24h/24, télémaintenance de réseaux à distance, interventions d’urgence ou de dépannage…).

Au-delà de l’éclairage public, ETDE intervient pour le compte des collectivités locales en ingénierie – réalisation et maintenance, dans le domaine des réseaux d’énergies (électricité, gaz, eau…), réseaux télécoms, systèmes de vidéo-protection, énergie renouvelable…

Source : https://www.etde.fr

Mise Hors Gel

Les rubans chauffants autorégulant FLX de la gamme Thermon sont conçus pour le maintien en température des process industriels et la protection hors gel des tuyauteries, réservoirs et équipements métalliques et non métalliques.

La puissance émise par les rubans chauffants FLX varie en fonction de la température environnante. Lorsque la température augmente, la puissance émise décroît. En revanche, la puissance émise augmente quand la température de la tuyauterie diminue. Cette propriété d’auto-régulation permet d’éviter les points chauds lorsque les câbles se chevauchent. Les rubans chauffants BSX sont homologués CSTB.

Thermon compte 2 rubans chauffants dans sa gamme hors gel FLX, pour des puissances allants de 10 W/m à 22 W/m (à 10°C). L’avantage de ces produits alimentés en monophasé 230V est que la température de maintien peut même aller jusqu’à 65°C, et si le ruban n’est pas sous tension, le fluide circulant dans le tuyau peut être à 85°C sans risque d’endommager le câble.

Les câbles autorégulants FLX sont résistants et fiables ; ils sont recouverts d’une tresse de cuivre étané et d’une surgaine en polyoléfine qui assurent une protection mécanique supplémentaire. Un surgainage optionnel en fluoropolymère est possible lorsque les conditions d’environnement l’exigent.

FLX est facile à installer avec la connexion Easy Connect System ; compatible avec toute la gamme FLX de Thermon et de conception modulaire, le « E-Connect » comprend tous les accessoires nécessaires au raccordement : presse étoupes, bouchons, joint d’étanchéité. Des boîtes à bornes avec des connecteurs pré-câblés permettent un raccordement sur site pour s’intégrer à l’installation.

Source : https://www.thermon.com

2007 : Une nouvelle année de forte croissance pour Carl Software

Carl Software, leader français en logiciels de GMAO et Asset Management, éditeur du logiciel Carl Source, annonce une année 2007 en forte croissance (+14%).

Pour sa onzième année de croissance consécutive, l’entreprise, qui conforte son positionnement de spécialiste, affiche :

– un résultat net de 576 000 € (+9,4% vs 2006),

– un résultat d’exploitation de 813 000 € (+13% vs 2006),

– un chiffre d’affaires de 6 152 K€ (5 402 K€ en 2006).

Créée il y a plus de 20 ans, Carl Software (dénommée Carl International jusqu’en 2007) fait aujourd’hui figure d’acteur majeur et stable du marché fortement concurrencé de la GMAO.

La société, dirigée par son fondateur Eric Bonnet, affiche une solide santé financière. Elle emploie 61 salariés dans son siège social lyonnais, et

– bénéficie d’un actionnariat stable,

– consolide ses fonds propres (2 283 K€),

– autofinance son développement et sa R&D.

Par son management de proximité, et sa politique de développement économique durable, la PME confirme sa place de n°1 sur le marché français (comparaison des CA France publiés des sociétés spécialisées dans ce domaine).

Après une année 2007 riche en projets de R&D (comme le développement et la commercialisation du logiciel Carl Source successeur de l’ancien Carl Master), Carl Software poursuit sa stratégie de segmentation de l’offre par métier.

Ainsi, après l’industrie et l’immobilier, la société développe des produits spécifiques aux marchés du transport et de la santé. Elle affiche aujourd’hui des références clients emblématiques telles que le Métro de Turin, la Tour Eiffel, les Parfums Christian Dior ou les Hospices Civils de Lyon. Parmi les nouveaux clients, on peut citer le service de Santé des Armées, la RTM (Régie des Transports marseillais), la SNECMA Kourou, le CHU de Nantes, Brinks, TOTAL, Chambéry Métropole, l’entreprise agroalimentaire Fromarsac…

Pour 2008, CARL Software envisage de poursuivre sa croissance par de nouveaux développements produits et une présence accrue à l’international. Parallèlement, l’entreprise reste ouverte à des opportunités de croissance externe.

Affaire à suivre !

Source : https://www.carl.eu

Supervision : Au coeur du groupe hospitalier Pellegrin

L’hôpital de Pellegrin, un des sites des CHU de Bordeaux, a choisi le logiciel de supervision Panorama (Codra) afin de faciliter la gestion de ses installations techniques (GTC/GTB). La conception de l’application et le déploiement ont été confiés à la société Ineo Aquitaine, Agence de Pessac.

Depuis la réalisation du Tripode” (Tripode” est le nom donné au projet architectural de rénovation de l’hôpital Pellegrin) dans les années 1970, la gestion des installations techniques étaient des plus contraignantes à l’hôpital de Pellegrin. Le CHU était doté d’une gestion technique de type « logique câblée », et muni d’un tableau synoptique de commande mural installée sous forme de baie dans la salle de contrôle de la centrale électrique. En 2001, une supervision a été mise en place afin de gérer toutes les installations techniques de plus en plus complexes : l’eau, la consommation électrique, le confort climatique, le traitement de l’air ambiant, l’oxygène et les gaz médicaux…

L’application de supervision a pour objectifs de faciliter la gestion de l’installation du CHU de Pellegrin et d’assurer les fonctions de contrôle-commande de tous les équipements techniques.

Le logiciel Panorama permet :

• d’acquérir et de centraliser en temps réel les informations techniques et de sécurité,

• l’envoi des commandes opérateurs et des consignes de fonctionnement,

• le contrôle et le traitement des états et des alarmes des équipements,

• de fournir des aides en ligne en temps réel,

• une constitution d’archives permettant de retracer en temps différé les événements de l’installation,

• une exploitation des archives par un outil intégré à la supervision,

• de réaliser des fonctions et des algorithmes fonctionnels.

Retour d’expérience

Pour le CHU de Pellegrin, il est nécessaire que l’application de supervision soit utilisée tant en exploitation qu’en paramétrage par une partie du personnel technique. Avec plus de 300 personnes n’ayant pas de compétences particulières en informatique, l’armée des ombres” comme aime à le souligner M. François Bournet, responsable de la maintenance, apprécie de pouvoir configurer les spécifications simplement à la souris” sans développement spécifique.

De plus grâce à l’ouverture de l’application de supervision sur le réseau intranet, l’accès facile et direct aux informations permet aux exploitants du CHU un gain de temps considérable et une exploitation améliorée.

Les équipes de maintenance sont désormais plus réactives grâce à la gestion des alarmes. Panorama horodatant les données à réception, les valeurs de ces variables sont récupérées avec leur datation et intégrées dans sa base de données temps réel afin de les exploiter aussi bien dans les archives que dans les alarmes. Celles-ci sont déclenchées sur variation de valeurs analogiques et permettent de prioriser les défauts, de les différencier et d’adapter l’affichage et le traitement à l’urgence qu’ils représentent. Cette nouvelle gestion des événements permet aux équipes du CHU de Pellegrin d’être plus opérationnelles et de gérer leur temps en fonction des priorités.

L’archivage des données permet à l’exploitant de disposer des traces lui permettant de diagnostiquer tout dysfonctionnement survenu. La fonction magnétoscope permet à l’opérateur du CHU de se placer à un instant donné dans le passé et rejouer les situations ayant provoqué un dysfonctionnement. « On peut, par exemple, diagnostiquer pourquoi un appel depuis un lit d’un malade n’a pas fonctionné grâce au listing des événements » explique François Bournet. Ainsi, on peut éviter certaines plaintes des familles dans un domaine ou la législation nécessite des preuves factuelles.

Avec la superficie du centre hospitalier à couvrir et la multitude d’équipements techniques à maintenir, le CHU de Pellegrin a mis en place une astreinte 24h/24 au sein de son équipe technique, et au sein des équipes d’intervention d’Ineo Aquitaine Agence de Pessac. Le module de gestion d’astreinte de Panorama permet la gestion en ligne du calendrier du personnel d’astreinte, l’envoi d’un bip ou d’un e-mail sur téléphone portable, la connexion à distance sur le système de supervision depuis un PC portable. « Les équipes peuvent ainsi intervenir en moins de 30 mn à partir du signal envoyé par Panorama » nous affirme, M. Alain Hanen, chef de service chez Ineo Aquitaine Agence de Pessac.

La consommation électrique et climatique, ainsi que la distribution de l’eau sont désormais mieux maîtrisées et adaptées en temps réels aux besoins du centre hospitalier. « C’est un avantage non négligeable quand on sait que le CHU de Pellegrin consomme 30 Gwh d’énergie, 44 Gwh pour l’eau chaude, et 220 000 m³ d’eau de ville par an », confie M. Alain Guttman, sub-divisionnaire du service technique.

Pour des raisons de maintenance et d’extensibilité avec des travaux planifiés jusqu’en 2012, Panorama permet à l’application du CHU de Pellegrin une extension importante du nombre de variables gérées et ce, sans limitation définie.

Quelques chiffres…

L’architecture

1 serveur principal redondant

1 serveur secondaire redondant

1 serveur Web (http)

5 postes clients lourds

2 automates de têtes Quantum redondants

11 postes automates haute tension

5600 variables procédés

Sur le terrain

agglomération de 600 000 personnes

4ème structure d’hôpital publique au niveau français

1er employeur de la région

3 ailes

13 étages

7000 employés sur Pellegrin

plus de 1000 corps de métiers

27 hectares de surface plancher actif

1500 lits

Service technique :

300 personnes

30 Gwh d’énergie

44 Gwh d’eau chaude

220 000 m³ d’eau de ville

22 000 véhicules/jour

Source : https://www.codra.fr

Salon de la Copropriété et de la gestion de bien

Placée sous le haut patronage du Ministère du Logement et du Ministère de la Justice, la 14e Edition du Salon de la Copropriété et de la Gestion de Biens – organisé par Comexposium filiale d’Unibail – s’annonce prometteuse puisque plus de 50% des sociétés exposantes ont déjà   confirmé leur présence.

Rendez-vous d’affaires unique de toute la profession, cette manifestation permettra à tous les acteurs du marché de l’immobilier collectif privé de rencontrer, durant 3 jours, les décideurs et porteurs de projets en copropriété et regroupera – en un seul lieu – sur 12 600 m² d’exposition :

Plus de 8 200 visiteurs coeur de cible :

(Administrateurs de biens, Gestionnaires d’immeubles, Syndics de copropriété,

Présidents et membres de conseil syndical, Copropriétaires…)

200 sociétés exposantes :

(Secteur de l’équipement, de l’entretien, de l’expertise immobilière, du service mais également les syndicats et organismes professionnels)

Un cycle complet de conférences thématiques

Elles aborderont les principaux thèmes d’actualité du moment

A cette occasion, un Comité Scientifique a été créé, sous la présidence de Maître Lebatteux, Avocat spécialisé (programme des conférences dans le prochain communiqué)

Le Forum Professionnel

Il accueillera des ateliers thématiques à destination exclusivement des professionnels.

Les Trophées de la Copropriété « Stop Innovation »

12 – 13 – 14 Novembre 2008 – Paris Expo – Porte de Versailles – Hall 5

Source : https://www.saloncopropriete.com