La MHP sur Industrie Lyon 2007

Différents adhérents de l’association française de mécanique de haute précision seront présents sur Industrie Lyon 2007 du 5 au 8 mars.

Leurs numéros de stands sont les suivant :

Société Stand Alprimage

6B 131 Altimet 6A 129 Ametek – Solartron 6A 133 Bowers 6B 122 Blet 6A 131 Hommel Somicronic 6B 120 IBS 6B 133 LCI 6B 135 MCE Technologies 6B 130 Micro Epsilon 6A 128 Optec 6B 137 Stotz 6B 132 MHP 6B 139 De plus, deux nouveaux adhérents ont rejoints le groupe « Mesure & Contrôle » de la MHP : Optec Industries et Nanojura.

Source : https://www.mhp-france.com

Accord exclusif entre Jal Group et Scholl

Jal Group, spécialiste de la chaussure professionnelle a annoncé la signature d’un accord commercial avec SSL Healthcare Italia, filiale italienne de SSL International Plc et propriétaire de la marque Scholl, spécialiste dans les produits pour le soin et la santé des pieds. Cet accord prévoit pour Scholl la production de semelles internes contenant du gel, destinées à l’usage exclusif des segments qualitatifs de l’offre produits de Jal Group: des chaussures fabriquées et commercialisées pour le marché industriel et dotées de toutes les caractéristiques nécessaires pour répondre pleinement aux normes de protection de la sécurité au travail (équipements de protection individuelle). Les semelles porteront la marque Scholl for Jal Group.

Source : https://www.jal.com

Matériels d’éclairage : Attention aux produits dangereux

Alerté ces derniers mois par ses homologues européens, le Syndicat de l’éclairage a constaté la présence sur le marché français d’appareils d’éclairage non conformes aux exigences essentielles de sécurité. Des maîtres d’oeuvre ont par ailleurs demandé au syndicat d’intervenir suite à des débuts d’incendie survenus du fait de tels luminaires.

Afin de disposer d’éléments objectifs, le Syndicat a fait tester par le Laboratoire central des industries électriques dix-neuf luminaires professionnels. Les contrôles ont été réalisés sur la base des exigences de la Directive 73/23 (basse tension), reprises dans le décret 95-1081.

Les types de produits visés étaient les luminaires professionnels ou assimilés les plus courants : projecteurs halogènes (intérieur et extérieur), encastrés et spots halogènes très basse tension, encastrés de plafond pour lampes fluorescentes compactes, réglettes pour tubes fluorescents et luminaires fonctionnels d’entrée de gamme. Les tests ont porté sur le marquage, la fabrication, les indices de protection et de manière générale sur tout ce qui concerne le respect des normes en vigueur.

Sur 19 produits, 7 sont directement dangereux sur le plan de la sécurité électrique, 10 s’avèrent non conformes à la norme du fait de l’absence d’indication de précaution d’emploi ou de défaillances en cours d’usage.

Tous ces produits portaient le marquage CE, obligatoire pour pouvoir être mis en vente, mais aucun la marque européenne « ENEC », facultative, mais garantie de sécurité et de conformité pour les luminaires.

Lutter contre la présence sur le marché et dans les installations de ces matériels est de la responsabilité de tous les acteurs du marché : fabricants, distributeurs, installateurs, prescripteurs et maîtres d’ouvrage ; chaque représentant de la filière est invité à veiller à ne pas distribuer, prescrire, vendre ni installer des produits qui peuvent s’avérer dangereux pour le client final.

Le syndicat de l’éclairage se tient donc à la disposition des entreprises et organisations professionnelles qui souhaitent s’associer à cette démarche de sensibilisation à la sécurité des produits.

Source : https://www.syndicat-eclairage.com

Dekra acquiert Exam

Avec ce rachat, Norisko renforce sa capacité d’intervention en prévention des risques en atmosphère explosive. La société dispose d’un savoir-faire en matière d’aide aux entreprises industrielles soumises aux directives européennes relatives à la prévention des risques d’explosion.

L’acquisition de l’allemand Exam par sa maison mère, Dekra, renforce son expertise en matière de conformité des sites et des équipements utilisés en atmosphère explosive, en Europe. Spécialiste de la prévention des risques techniques et humains, Norisko accompagne de nombreuses entreprises pour identifier, sur leurs sites, les zones à risque d’explosion et les aider à mettre en conformité les lieux de travail pour préserver la santé et la sécurité des travailleurs.

Norisko peut donc désormais s’appuyer sur les compétences de l’allemand Exam, leader de l’assistance à la conception des matériels et de l’examen de leur conformité aux dispositions réglementaires de prévention des risques d’explosion, encadrées par la directive 94/9/CE.

Récemment acquise par le groupe Dekra, Exam est intégrée à la business unit Dekra Norisko

Industrial, dont Norisko est la structure leader. La nouvelle filiale apporte son expérience internationale de la maîtrise des risques en atmosphère explosive et le savoir-faire de ses laboratoires de test de produits, appareils, machines et équipements.

Source : https://www.norisko.com

CORPS NOIR type IRC

En complément de la vaste gamme de corps noir du panel MIKRON ( -40 à +3000°C ) , la société IMPAC propose une gamme de corps noirs avec des consignes de température de vérification ou d’étalonnage fixe ( 45, 70, 95, 120, 150°C )

Principales caractéristiques :

– Ouverture : 50,8 mm – Source d’étalonnage de surface – Facteur émissif : 0,98 +/- 0,004 – Bande spectrale de calibrage : 2…5,4µ et 8…14µ – Précision : 0,4 °C – Temps de chauffe moyen : 10 mn – Dimensions : 143,5 X 81 X 64,5 – Poids : 0,85 Kg Une version spéciale est en cours de développement pour répondre aux critères définis par l’organisme « CNPP » pour le contrôle et la vérification des caméras thermographiques portables portant sur « le Pouvoir de Résolution Spatiale de Mesure » ( Normes NF A 09420 et 421 )

Source : https://www.ir-impac.com

SKF acquiert une société de maintenance aux Etats-Unis

SKF a acquis la société Preventive Maintenance Company Inc. (PMCI) à Elk Grove Village, Illinois, Etats Unis. PMCI, dont le chiffre d’affaires s’élève à environ 10 millions de dollars US, emploie 70 collaborateurs.

PMCI est l’un des leaders sur le marché des services de la Maintenance Prédictive pour les clients industriels des secteurs de la pâte et papiers, des métaux, de l’alimentation et de l’automobile mais également pour d’autres industries. L’acquisition de PMCI renforce la position de SKF sur le marché des services de fiabilité, des produits de maintenance conditionnelle et des stratégies de maintenance. L’intégration de PMCI dans le Groupe SKF vient juste de commencer.

Source : https://www.skf.com

Altair : Détecteur de gaz jetable sans maintenance

L’Altair est un détecteur de gaz haute performance et fiable pour l’H2S, le CO et l’O2. L’Altair est un équipement très économique car il ne nécessite aucun entretien pendant toute sa durée de vie.

Durée de vie sans entretien

L’Altair a une durée de vie de deux ans ou de 1080 minutes d’alarme sous garantie sans entretien. Aucun calibrage, aucun changement de cellule ou de batterie n’est nécessaire.

L’Altair permet d’effectuer un test au gaz qui sera enregistré et affiché sur l’écran sous forme de « stick » pendant 24 heures.

Conception robuste

L’Altair a un indice de protection IP67 et est conçu pour supporter un test de chute de 3 mètres. Le boîtier caoutchouté extrêmement épais assure une protection contre les chutes accidentelles et permet d’assurer l’étanchéité, offrant une protection simple mais très efficace contre les infiltrations de l’eau et de la poussière.

Système d’alarme distinctif

Le triple système d’alarme supérieur installé sur l’Altair alerte de manière efficace l’utilisateur de tout danger. Il est composé d’une alarme audible distinctive de 95 dB à 30 cm, de quatre LEDs très claires et visibles d’un angle de 320° et d’une alarme vibrante très puissante.

Cellules brevetées

Les cellules de gaz toxique « MSA Bouton » brevetées sont installées sur le CO et l’H2S, tandis que la version O2 est équipée d’une cellule de la série 20 à réponse rapide. L Altair répond aux normes UL, cUL, ATEX et australiennes.

Idéal pour le pétrole et le gaz, les produits chimiques, la construction, les entreprises d’électricité, les services d’incendie et plusieurs autres applications industrielles.

Enregistrement de données

Un système d’enregistrement très complet des données est intégré à l’Altair. Les 25 derniers événements, ainsi que les valeurs de pics de gaz sont enregistrés.

Altair PRO Détecteur de gaz avec affichage des concentrations

Le nouveau MSA Altair PRO est un détecteur monogaz très performant et fiable qui intègre les capteurs de la série 20 à réponse rapide. Trois cellules différentes sont disponibles pour répondre aux applications variées des industries : O2, CO et H2S.

Un seul bouton de fonctionnement permet un accès rapide et facile à toutes les fonctions de l’appareil.

L’Altair PRO permet d’effectuer un test au gaz qui sera enregistré et affiché sur l’écran sous forme de « stick » pendant 24 heures.

Son large affichage numérique permet à l’utilisateur de lire la concentration en gaz, les conditions d’alarme, l’état de la batterie, les points de consigne et les valeurs de pics avec précision et confiance.

Son triple système d’alarme supérieur est composé d’une alarme audible de 95dB à 30 cm, de LEDs très claires visibles d’un angle de 320° et d’une alarme vibrante très puissante.

Une pile compacte et très fiable assure le fonctionnement de l’Altair PRO durant plus d’une année de travail hebdomadaire standard. Elle est ensuite disponible et facilement remplaçable.

Un système d’enregistrement très complet des données est intégré à l’Altair PRO. Les 50 derniers événements, ainsi que les valeurs de pics de gaz sont enregistrés.

L’Altair PRO répond aux normes UL, cUL, ATEX et australiennes.

Altair Quickcheck : Station de test simple des détecteurs Altair et Altair PRO

La nouvelle station de test Altair QuickCheck est conçue pour tester les détecteurs monogaz Altair et Altair PRO. Cette station permet de contrôler l’alarme, visuelle, sonore et vibrante du détecteur et teste la réponse de l’appareil à une concentration de gaz connue.

Les résultats du test s’affichent sur trois LED d’indication : test d’alarme, test de réponse au gaz et indication finale de succès ou échec. La LED verte signifie un test réussi, la rouge un test échoué et la clignotante un test en cours. Le marquage est affiché sur le détecteur pendant 24 heures après le test fonctionnel.

La station de test Altair est disponible, soit en version manuelle, soit en version automatique.

Source : https://www.msa-gallet.fr

Préventica : au service de la santé et de la sécurité au travail

Le salon de référence en France pour la qualité de vie au travail.

Préventica Lyon 2007 aura lieu les 6,7 et 8 février prochains.

La prévention des risques professionnels est primordiale aujourd’hui pour limiter le nombre toujours important d’accidents du travail. L’amélioration de la santé et l’optimisation des conditions de sécurité au travail sont des enjeux majeurs. Cet événement s’inscrit donc dans une logique d’information auprès de tous les professionnels confrontés d’une manière ou d’une autre aux risques que présentent leurs métiers.

Ainsi dans le cadre de leur mission de prévention, les Caisses Régionales d’Assurance Maladie Rhône-Alpes, et Auvergne ainsi que l’INRS s’associent en tant que partenaires majeurs de Communica Organisation pour proposer la 12ème édition de Préventica.

Tendance

Malgré la baisse du nombre d’accidents du travail (AT) constatée depuis 2000, la proportion des accidents entraînant un arrêt avec incapacité permanente augmente encore (+ 6,1% par rapport à 2003) et se trouve en corrélation avec l’indice de gravité (IG) + 7,1% sur la même période. Les causes de ces accidents restent comparables depuis plusieurs années. Les chutes de plain-pied et de hauteur représentent 40% des accidents et la manipulation d’objets plus d’un tiers. Les accidents de la route quant à eux sont toujours la première cause de décès.

Par ailleurs, le nombre de maladies professionnelles (MP) croît fortement depuis 10 ans, du fait de l’élargissement du champ des maladies reconnues et de la meilleure information, tant des médecins que des salariés.

Enjeux

Economiques :

L’intégralité du coût direct des accidents du travail et des maladies professionnelles (indemnités journalières, frais médicaux et hospitaliers, rentes…) est supportée par les entreprises au travers des cotisations de sécurité sociale.

En 2004, les accidents du travail et maladies professionnelles ont entraîné :

– le versement de 6 719 millions d’euros aux victimes

– la perte d’environ 48 millions de journées de travail (ce qui équivaut à la fermeture d’une entreprise de plus de 130 000 salariés pendant 1 an).

Pour l’entreprise, de nombreux autres coûts qualifiés d’indirects viennent s’ajouter aux cotisations, par exemple :

– temps passé pour secourir la victime

– temps passé pour les formalités

– perturbation du personnel avec baisse de la productivité et de la qualité

– casse de matériels

– délais de production allongés, voire arrêt de la production

– dégradation de l’image de l’entreprise

Sociaux :

La mise en place d’une politique de maîtrise des risques est pour l’entreprise l’occasion de renforcer et de renouveler le dialogue social :

– en fédérant ses salariés autour d’un projet commun; les salariés étant à la fois acteurs et bénéficiaires de cette politique

– en reconnaissant le rôle majeur de chacun dans ce projet

– en améliorant les conditions de travail des salariés

Juridiques :

Depuis 1994, l’évolution du code pénal et de la jurisprudence a aggravé les sanctions encourues par les employeurs en cas d’accidents de travail ou de maladies professionnelles. Notons en particulier que la faute inexcusable est désormais reconnue dans le cas de manquement à l’obligation de sécurité et de résultat (obligation de l’employeur envers ses salariés).

La maîtrise des risques professionnels permet d’accroître les performances de l’entreprise. En effet, l’évaluation des risques et la recherche de mesures de prévention adaptées peuvent conduire à une remise en question du processus et des procédés de fabrication, des organisations, des moyens matériels, ce qui peut conduire à une réduction des coûts et, par voie de conséquence, de la cotisation des accidents du travail et des maladies professionnelles (AT-MP).

A court terme, l’évaluation des risques et la prévention est un investissement. Cette démarche entraîne des modifications qui rendent l’entreprise plus sûre, mais aussi plus performante et plus compétitive.

Préventica

Préventica est une plate-forme d’échanges pour les employeurs, salariés, médecins du travail, artisans… travaillant dans tout type de structures telles que les TPE, PME, PMI, Multinationales et appartenant à tout secteur d’activité (industrie, BTP, Fonction

Publique, Services…)

Le salon regroupe 380 exposants répartis en 5 pôles d’expertise et un congrès, comprenant 90 conférences, exclusivement consacrés à la maîtrise des risques professionnels et à l’optimisation de la qualité de vie de l’Homme au travail.

Préventica 2007 est soutenu par un Comité de Parrainage regroupant de grands employeur de la région (Michelin, Ville de Clermont-Ferrand, Rhodia, Renault Trucks, AG2R, Merle, Casino, Siemens VDO), ainsi qu’un Comité Permanent (Airbus France, Alcatel Alenia Space, Astrium, Centre National d’Etudes Spatiales, CHU Purpan, Michel Thierry SA, Mutuelle du Rempart, Spie et Thalès).

Ainsi Lyon 2ème ville de France, au coeur de la 8ème région européenne, 2ème rang du PIB national, accueillera pour la première fois Préventica, à Eurexpo les 6, 7, 8 février 2007. Avec 55 communes, près d’1 300 000 habitants, 10 700 créations d’établissement par an et 76 sièges sociaux de plus de 1 000 salariés, Lyon semble être un lieu privilégié pour réunir tous les acteurs nationaux du monde du travail pendant 3 jours.

Source : https://www.preventica.com

Thermistop.com : le portail thermique et feu

Le Syndicat National de l’Isolation, SNI, regroupe les entreprises intervenant dans le domaine de l’isolation. Il est composé de 7 sections dont une en particulier intervenant dans le domaine de la thermique industrielle. Cette section a créé un groupe de travail dit GT NOX. Il est destiné à structurer une démarche technique et commerciale pour identifier et répondre aux besoins des industriels désireux de réduire leur consommation énergétique et par conséquent leurs émanations de gaz à effet de serre.

Pluristop SA exploite un portail Internet dénommé www.thermistop.com. Il est spécialisé dans les domaines thermique et feu destiné à promouvoir les compétences et produits pour lutter contre le réchauffement climatique, faire des économies d’énergie et améliorer la sécurité incendie. Il doit également faciliter la mise en relation des donneurs d’ordres potentiels et des fabricants, bureaux d’études, ensembliers, entreprises d’isolation, installateurs susceptibles de répondre à la demande desdits donneurs d’ordres.

Le Syndicat National de l’Isolation, SNI, et Pluristop SA se sont associés pour promouvoir les compétences des entreprises adhérentes au SNI pouvant être utiles aux industriels soumis à des objectifs de réduction de gaz à effet de serre.

Dans cette démarche de promotion de l’offre et de prospection de nouveaux marchés induits par la recherche d’économies d’énergie et la lutte contre le réchauffement climatique, le projet consiste à offrir aux adhérents du SNI une démarche globale technique, marketing et commerciale comprenant :

– le développement d’un outil logiciel dit CaloXPert développé par un spécialiste de l’isolation thermique industrielle et validé par des experts scientifiques et des professionnels du métier comprenant 4 modules (Déperditions, Gaz à Effet de Serre, Diagnostic et Economique).

https://www.thermistop.com/produit/Fiche.phc?idFournisseur=587&idProduit=310

– des moyens mutualisés et dédiés à cette action de promotion et de prospection à l’aide de www.thermistop.com, portail thermique & feu.

Le Syndicat National de l’Isolation, SNI, regroupe les entreprises intervenant dans le domaine de l’isolation. Il est composé de 7 sections dont une en particulier intervenant dans le domaine de la thermique industrielle. Cette section a créé un groupe de travail dit GT NOX. Il est destiné à structurer une démarche technique et commerciale pour identifier et répondre aux besoins des industriels désireux de réduire leur consommation énergétique et par conséquent leurs émanations de gaz à effet de serre.

Pluristop SA exploite un portail Internet dénommé www.thermistop.com. Il est spécialisé dans les domaines thermique et feu destiné à promouvoir les compétences et produits pour lutter contre le réchauffement climatique, faire des économies d’énergie et améliorer la sécurité incendie. Il doit également faciliter la mise en relation des donneurs d’ordres potentiels et des fabricants, bureaux d’études, ensembliers, entreprises d’isolation, installateurs susceptibles de répondre à la demande desdits donneurs d’ordres.

Source : https://www.thermistop.com

Contact : contact@pluristop.com

Lemaitre Sécurité roule pour le Dakar

Lemaitre Sécurité équipe des techniciens sur la course du Paris/Dakar 2007. Comme pour l’édition 2005, les techniciens de l’équipe Euromaster ont sollicité la société d’équipement de protection individuelle pour des chaussures de sécurité qui soient adaptées aux conditions de cette course. Ils confirment ainsi leur choix de 2005 avec le modèle Spyder. Les chaussures seront à nouveau soumises à des conditions difficiles. Portées en permanence, tous les jours, bien plus longtemps que durant une période habituelle de travail. Par ailleurs, les Spyder sont dotées d’une semelle injectée ne remontant pas sur la tige et assurant ainsi une excellente respiration du pied et une bien meilleure évacuation de la transpiration. Très utile dans le désert !

Source : https://www.lemaitre-securite.com

Contact : contact@lemaitre-securite.com