Fluke Lance deux nouveaux modèles de ScopeMeter couleur avec test de bus industriels

Fluke Corporation, leader mondial du secteur des outils de diagnostic et de mesure électroniques portables, ajoute deux nouveaux modèles à sa gamme de ScopeMeter couleur.

Outre une fonction de test de l’état des bus industriels (BusHealth), les 225C (200 MHz, 2,5 Géch/s) et 215C (100 MHz, 1 Géch/s) proposent l’ensemble des fonctionnalités des ScopeMeter couleur Fluke 199C et 199C, références du marché. Ils les enrichissent en outre de puissantes capacités de mesure dédiées au contrôle des bus industriels les plus répandus.

En mode BusHealth, ces ScopeMeters soumettent automatiquement les signaux électriques véhiculés par le bus à une analyse approfondie. Les paramètres mesurés sont ensuite comparés aux valeurs normalisées prescrites pour le type du bus sous test. L’utilisateur peut aussi sélectionner l’affichage du « diagramme de l’oeil » et contrôler visuellement la qualité globale du signal.

Les paramètres mesurés sont automatiquement définis comme « bons », « faibles » ou « mauvais » en fonction des normes correspondantes ou des valeurs de référence définies par l’utilisateur. Chaque paramètre est présenté avec sa valeur actuelle, accompagnée de statistiques MIN-MAX relevées dans le temps. Les valeurs de référence également indiquées aident l’utilisateur à cerner plus aisément le comportement du système. L’appareil mesure notamment l’amplitude des signaux, la tension de polarisation, les temps de montée et de descente, la gigue, la distorsion et les niveaux de bruit (bruit intra-bande et hors bande), selon les spécificités de la norme industrielle concernée.

Les Fluke 225C et 215C s’adressent aux spécialistes de la maintenance affectés au contrôle des bus, réseaux et équipements électroniques industriels en général. Ils vérifient la qualité des signaux électriques véhiculés par les bus industriels de tous types : Profi, Foundation, Modbus, CAN, RS-485, etc. Ces nouveaux instruments permettent une validation aisée de tous les paramètres de signal pertinents. Leurs entrées flottantes et entièrement isolées autorisent des mesures de signal réellement différentielles. Ils peuvent servir à vérifier l’intégrité physique des bus et des réseaux, à effectuer des « tests de couche physique » et à obtenir rapidement des réponses.

Test d’état des bus (BusHealth)

La fonction BusHealth analyse les signaux électriques véhiculés par un bus ou un réseau industriel et affiche un résultat clair « bon », « faible » ou « mauvais » à côté de la grandeur mesurée, pour chacun des paramètres. Les valeurs relevées sont comparées aux valeurs standard d’après le type de bus sélectionné. L’utilisateur peut toutefois définir ses propres références s’il a besoin de tolérances différentes.

Les Fluke 225C et 215C peuvent valider la qualité des signaux électriques au moment même de leur passage sur le réseau, sans nécessiter un examen préalable des données. Ils aident à détecter des erreurs telles que les mauvaises connexions de câbles, les faux contacts, les mises à la masse incorrectes ou les résistances de terminaison manquantes ou superflues.

Voies d’entrées flottantes isolées séparément

Grâce aux voies isolées de manière indépendante et aux entrées flottantes, les ScopeMeter peuvent prendre des mesures véritablement différentielles sur des systèmes bifilaires symétriques tels qu’un réseau RS-485 ou un bus CAN. Une voie d’entrée peut mesurer la tension entre les deux fils de signal, et l’autre la différence de potentiel en mode commun par rapport à la masse, et ce simultanément et indépendamment.

Le grand écran couleur des 225C et 215C affiche les paramètres individuels avec leur validation, la valeur mesurée effective, les minima et maxima enregistrés dans le temps et les références utilisées pour la validation. Le choix des paramètres dépend du type de bus sélectionné, par exemple : tension de polarisation, niveaux haut et bas du signal, temps de montée et de descente, bruit intra-bande et hors bande, stabilité, largeur d’impulsion, débit, etc.

Les voyants d’activité signalent un flux de données en cours ; ils s’arrêtent de clignoter lorsque la communication s’interrompt. Dans le diagramme de l’oeil, une représentation de la forme d’onde se construit par passages successifs du signal. Ce mode donne une indication visuelle de la qualité globale du signal, des niveaux de bruit et de la stabilité.

ScopeMeter haut de gamme

Tous les ScopeMeter sont capables d’effectuer les tests électriques fondamentaux sur un système ou un câble électrique, comme la mesure de la résistance du cuivre ou les tests d’isolement. En outre, les 225C et 215C proposent des capacités d’analyse de réseau étendues. Leur structure à voies isolées se traduit par une excellente immunité au bruit et aux perturbations du mode commun. Elle permet en outre de mesurer les tensions du mode commun séparément.

A l’instar de tous les modèles de la gamme des ScopeMeter couleur de Fluke, la série 190C (dont les 225C et 215C) propose une panoplie de fonctionnalités qui en font l’outil d’analyse de signaux favori des techniciens amenés à travailler sur des systèmes électroniques et électriques. Ils prennent en charge l’analyse FFT (transformée de Fourier rapide), qui aide à identifier les composantes de fréquences individuelles d’un signal. Leur fonction d’enregistrement sans papier TrendPlot permet de déceler des tendances à long terme et de mettre en évidence les évolutions de n’importe lequel des paramètres mesurables (comme le temps de montée d’un signal). La fonction ScopeRecord peut effectuer des enregistrements de forme d’onde sur des durées allant jusqu’à 48 heures. Grâce à la fonction de réaffichage dont tous les 190C sont dotés, l’utilisateur peut étudier de manière plus approfondie toute anomalie aperçue de manière fugace à l’écran, en relisant la dernière séquence des 100 images écran précédentes.

Source : https://www.fluke.fr

Ever Capital acquiert Eurolev

Ever Capital et Thierry Jammes annoncent l’acquisition d’Eurolev, entreprise de location de matériel de levage et de manutention. La société présente sur différentes régions françaises au travers de 7 agences a réalisé un chiffre d’affaires de 16,2 millions d’Euro en 2007.

MK Finance SA a mis en relation Jean Claude Fretiere, ex dirigeant et actionnaire d’Eurolev, avec le fonds d’investissement Ever Capital. Chef de file sur cette opération, Ever Capital s’est adjoint la présence de co-actionnaires de renom tels qu’Initiative & Finance et la société d’investissement Bel A Venture pour structurer le haut de bilan.

Le parc d’Eurolev compte plus de 1000 machines réparties en :

– 900 nacelles et plate-formes de 6 à 40 mètres,

– 160 chariots télescopiques de 6 à 17 mètres et chariots industriels de 1T500 à 2T500,

– 16 camions-grues,

– 15 porte-chars et 3 camions-plateaux.

Son activité se répartit principalement entre la location de nacelles (40%), de plateformes (20%), de grues (15%) et d’engins manuscopiques (10%). La totalité des 82 salariés ont été conservés.

Monsieur Jammes, nouveau dirigeant d’Eurolev, déclare : « Nous souhaitons étudier toutes les opportunités pour permettre à Eurolev de se positionner à terme comme un acteur national. Au même titre, nous travaillons à l’élargissement de notre gamme de produit afin de proposer à nos clients une offre plus complète. »

Source : https://www.eurolev.fr

Salon de la Copropriété et de la gestion de biens : fréquentation en augmentation

Pour sa 14e édition, le salon de la Copropriété et de la Gestion de Biens, qui s’est tenu du 12 au 14 novembre 2008, à Paris Expo Porte de Versailles a rempli toutes ses promesses. Le salon a mobilisé 200 sociétés exposantes et attiré 9 246 visiteurs, en augmentation de 11% par rapport à l’édition 2007, avec une forte progression des décideurs en copropriété, à savoir les présidents et membres de conseils syndicaux (43% contre 26% en 2007). Il est à noter également une forte participation des auditeurs aux conférences et ateliers et des visiteurs dans l’espace consultations gratuites.

Avec plus de 3800 auditeurs, les conférences thématiques et ateliers exposants (soit 41% des visiteurs du salon) qui portaient sur des sujets d’ordre légaux, administratifs, techniques, ou technologiques ont fait salles pleines et ont rencontré un franc succès.

La prochaine édition se tiendra du 7 au 9 octobre 2009.

Source : https://www.saloncopropriete.com

Salmson renouvelle les équipements hydrauliques de la station de potabilisation d’eau de la ville de Laval

En 2007, la ville de Laval a lancé un appel d’offres public dans le cadre du renouvellement des principaux groupes de pompage de la station de potabilisation d’eau. Destinée à alimenter un château d’eau à l’extérieur de la ville, l’installation hydraulique nécessitait le fonctionnement de pompes puissantes aux caractéristiques hydrauliques supérieures aux anciens groupes afin d’assurer l’acheminement de l’eau potable jusqu’au château d’eau dans les meilleures conditions.

La société Feljas & Masson a répondu à cet appel d’offres en proposant la fourniture de pompes Salmson. Cette collaboration de 2 ans devrait prochainement être étendue à la mise en place de systèmes de pompage dans le cadre des travaux d’extension de la station d’épuration de la ville de Laval. Aujourd’hui le remplacement des équipements hydrauliques a permis un gain de consommation d’énergie, une plus grande souplesse hydraulique, ainsi qu’un meilleur rendement des équipements de la ville de Laval.

Source : https://www.salmson.fr

Infrastructures électriques : nouveau contrat pour ETDE au Congo Brazzaville

Un consortium composé de Saipem S.A., ETDE et Areva T&D, vient d’être désigné par l’entreprise pétrolière italienne ENI pour la construction et la réhabilitation de lignes et de postes électriques au Congo Brazzaville, pour un montant global de 250 millions d’euros.

Cette nouvelle ligne électrique traversera le pays d’Ouest en Est, reliant les deux principales villes du pays (Brazzaville et Pointe-Noire), sur une distance de 280 km. Elle permettra notamment d’alimenter en énergie la capitale Brazzaville, aujourd’hui très dépendante de la République Démocratique du Congo, pays situé de l’autre côté du fleuve Congo. Elle permettra également d’alimenter en électricité l’ensemble des villages situés tout le long du tracé. La fin des travaux, qui mobiliseront en pointe plus de 1 000 collaborateurs, est prévue pour fin juillet 2011. Le Maître d’Ouvrage du projet est la compagnie pétrolière italienne ENI, qui intervient dans le cadre d’investissements réalisés pour son propre compte, et pour le compte du Gouvernement Congolais en liaison avec le développement des activités pétrolières d’ENI. Ces infrastructures seront ensuite gérées par la SNE (Société Nationale d’Electricité du Congo).

Un contrat total de 250 millions d’€ (dont 175 M€ pour ETDE)

ETDE (72% du groupement), filiale électricité et maintenance de Bouygues Construction, assurera l’ingénierie, la construction des lignes et des postes électriques, ainsi que la logistique et les approvisionnements du projet. Areva T&D (19 %) effectuera les études, la fourniture des équipements et la supervision du montage des travaux électromécaniques de postes électriques. Enfin, Saipem S.A. (mandataire, 9 %) sera en charge de la coordination et des liaisons avec le Client ENI Congo. ETDE et Saipem S.A. s’appuieront sur l’expertise de leurs filiales locales (Sogeco et Boscongo), présentes dans ce pays depuis de nombreuses années, notamment pour tous les aspects logistique et approvisionnements.

280 kilomètres de lignes électriques Haute Tension

Le projet consiste principalement dans l’installation de huit postes électriques HT 225 kV et la construction de 280 km de lignes électriques 225 kV. Au total, 410 pylônes, 800 km de conducteurs, 38 000 isolateurs ou bien encore 450 km de câbles OPGW seront installés sur l’ensemble de la ligne. D’ores et déjà  , les travaux d’aménagement ont démarré : 900 km de pistes d’accès vont être réalisées ou réhabilitées, afin d’acheminer dans de bonnes conditions les équipes et l’ensemble des équipements.

Source : https://www.etde.fr

Pompes : KSB poursuit sa croissance à deux chiffres

Au cours des neufs premiers mois de l’année 2008, les enregistrements de commandes du Groupe KSB ont augmenté d’environ 178 millions d’euros, soit une progression de 11,7 % par rapport à la même période de l’année précédente. Cette progression est principalement due aux filiales européennes du Groupe KSB, lesquelles ont surtout bénéficié d’une hausse des commandes de produits pour l’énergie et l’eau. Les enregistrements de commandes de KSB AG (Allemagne) ont affiché une progression de 18,7 %.

Dopés par une forte demande émanant des secteurs de l’industrie et de l’eau, les carnets de commandes des filiales KSB américaines se sont également étoffés. Une hausse des enregistrements de commandes, due principalement à de grosses commandes en provenance du secteur des centrales électriques, est aussi intervenue dans les sociétés de la Région Asie / Pacifique. En raison des effets négatifs des cours de change, la croissance, exprimée en euros, y a cependant été relativement faible.

Grâce au bon niveau des commandes, surtout dans les secteurs de l’industrie, de l’énergie et de l’eau, les plus forts taux de croissance ont été réalisés dans la Région Moyen-Orient / Afrique.

Le chiffre d’affaires du Groupe a affiché une hausse d’environ 159 millions d’euros au cours des neuf premiers mois de l’année 2008, soit une progression de 12,2% principalement due à la bonne marche des activités liées aux produits pour l’industrie, l’énergie et l’eau. Dans les secteurs des Mines et du Bâtiment, une hausse sensible des chiffres d’affaires a également été enregistrée.

La facturation de plusieurs grosses commandes permet aux sociétés des régions Amérique et Moyen-Orient / Afrique d’afficher de forts taux de croissance à deux chiffres. Le chiffre d’affaires de KSB AG s’est inscrit en hausse de 9,7 %.

Source : https://www.ksb.fr

EPI : gants fabriqués sans solvants

Ansell Healthcare propose le tout premier revêtement en polyuréthane sans solvants dans un gant ultra résistant à la coupure. Ce gant de niveau 5 en résistance à la coupure est enduit de polyuréthane (PU) à base aqueuse : le HyFlex 11-435. Sa formulation à base d’eau se traduit par des avantages directs pour le porteur puisque les risques d’absorption de résidus chimiques issus des solvants sont nuls. Ansell a annoncé qu’elle convertirait graduellement tous ses gants en polyuréthane en solutions écologiques au cours des prochaines années.

Cette conversion reflète une démarche pionnière de l’entreprise visant à éliminer de ses processus de production toutes les substances potentiellement dangereuses.

Deux autres modèles en PU à base aqueuse seront disponibles rapidement.

Le remplacement du solvant diméthylformamide (DMF) par de l’eau dans la fabrication des gants en polyuréthane augmente la sécurité non seulement des collaborateurs Ansell, mais aussi des utilisateurs qui portent des gants quotidiennement dans le cadre de leur travail. L’utilisation d’eau en lieu et place de solvants chimiques est aussi plus écologique. De plus, le polyuréthane à base aqueuse présente l’avantage de ne pas s’infiltrer à l’intérieur du gant (phénomène de transpercement), au bénéfice du confort et de la souplesse globale.

Source : https://www.ansell.be

Recyclage des lampes : bilan à 2 ans

Récylum, l’éco-organisme agréé pour enlever et traiter les lampes à économie d’énergie usagées, fait le point sur la deuxième année d’activité de la filière.

Où en est la filière ?

– 480 producteurs sont déjà   adhérents.

Ils mettront environ 115 millions de lampes sur le marché en

2008, soit 12.900 tonnes.

– 7.030 Points de collecte ont déjà   rejoint la filière.

Près de 13.600 conteneurs ont été livrés pour les équiper.

– Selon une enquête menée par Récylum en mai 2008, 70% des 4.300 déchèteries françaises proposent un service de collecte des lampes. C’est ainsi 45 millions de français qui sont desservis par la collecte en déchèterie.

– Estimation de la collecte 2008 : 4.000 tonnes, soit 31% des tonnages mis sur le marché en 2008. En 2007, nous avions collecté 24% des tonnages mis sur le marché.

– Les lampes collectées sont recyclées à près de 93% de leur poids, dépassant l’objectif de valorisation de 80% exigé par la Directive DEEE.

Rappel : situation de départ

Les lampes à économie d’énergie (tubes fluorescents, lampes fluo compactes…) consomment jusqu’à 5 fois moins d’énergie que les ampoules à incandescence et ont une durée de vie jusqu’à 10 fois supérieure. Le bénéfice environnemental de leur usage est total dès lors qu’elles sont recyclées. Or, jusqu’au démarrage de la filière mise en place par Récylum, seulement 15% des lampes étaient collectées et traitées par des prestataires spécialisés.

Déploiement de la filière dans les DOM

Depuis le 15 novembre 2007, la filière se déploie progressivement dans les DOM.

– Guadeloupe : 49 Points de collecte

– Martinique : 27 Points de collecte

– Réunion : 65 Points de collecte

– Guyane : en cours

Source : https://www.recylum.fr

Pompes à vis hydrauliques

Les pompes à vis hydrauliques d’Olaer sont utilisées comme pompe de circulation pour le refroidissement et la filtration. Elles complètent la gamme des échangeurs et sont bien adaptées pour des huiles hydrauliques et de graissage avec des viscosités importantes.

Leur principe de fonctionnement permet un rendement élevé. Il est possible de configurer la pompe avec un arbre creux ce qui réduit considérablement l’encombrement lors du montage. Le flux du produit est assuré par 3 vis dont une vis centrale et 2 vis secondaire.

Le guidage axial de la vis principale est assuré par un palier de roulement. Les vis secondaires agissent en tant que pièces d’étanchéité et sont entraînées hydrauliquement par le fluide aspiré.

La rotation uniforme élimine bruits et vibrations, et le débit non pulsatoire assure une longue vie aux installations.

Les pompes à vis Olaer sont disponibles pour des pressions de 40 ou 80 bars en montage externe ou immergé. Il est possible d’intégrer des bypass et des limiteurs de pression. Elles peuvent être utilisées pour des débits de pompes pouvant aller jusqu’à 3 200 litres/minute.

Les pompes à 3 vis sont utilisées dans les applications suivantes :

– Lubrification (moteurs diesel, turbines, compresseurs, etc.)

– Compresseurs générateurs,

– Hydraulique de puissance (presse machine-outils, laminoirs, ascenseur, etc.),

– Circulation d’huile,

– Industries agro-alimentaires (chocolat, sirops, huiles alimentaires, etc.),

– Brûleurs à fioul,

– Circuit de refroidissement,

– Régulation hydraulique,

– Pétrole Chimie,

– Utilisations marines et industrielles.

Ces pompes à 3 vis seront exposées au salon SCS Hall 6 Allée E stand N°40

Source : https://www.olaer.fr

Manutention : maintenance des bandes facilitée

Gates Mectrol lance une nouvelle gamme de bande : la bande Posiclean, pour le domaine agroalimentaire.

La bande Posiclean est à entrainement positif (avec des dentures). Cela lui permet de transporter des charges lourdes, sans glissement, avec le minimum de contraintes sur les paliers. Des câbles aramides contribuent à limiter l’allongement dans le temps. Par ailleurs, la bande est composée de polyuréthane résistant à l’abrasion et à la corrosion, son recouvrement parfaitement lisse élimine toute aspérité. Le nettoyage est donc facilité, sans nécessité de démontage.

L’intérêt pour la maintenance ? Un nettoyage facilité et du temps d’intervention de gagné. En effet, Posiclean devrait contribuer à la diminution des temps et des coûts de maintenance par : une réduction de la consommation des produits de nettoyage (eau, vapeur d’eau et produits additionnels) et une diminution des interventions du fait d’une plus grande robustesse. Par ailleurs, les paliers étant moins soumis à contraintes, leur durée de vie augmente également.

Source : https://www.gatesmectrol.de