Protection oculaire : le verre mineral trempé pour les milieux abrasifs

Signet Armorlite, créateur de l’oculaire organique aux Etats-Unis, fabrique depuis plus de 50 ans des oculaires ophtalmiques en Californie. Sa filiale Infield Safety GmbH a développé une expertise en protection oculaire. Elle propose une large gamme de lunettes de protection, en particulier des lunettes à verres correcteurs pour le port permanent en milieu professionnel.

Lunettes de protection avec oculaires en verre minéral trempé : protection oculaire et visibilité durables en milieux très abrasifs.

Les verres minéraux trempés offrent une résistance mécanique et chimique bien plus grande que les verres polycarbonate. Ils résistent mieux aux poussières abrasives et aux produits chimiques, conservant ainsi leur transparence et augmentant leur longévité.

Ils sont proposés par Infield Safety pour certains modèles de lunettes de protection, équipées de verres correcteurs ou non.

Des verres très résistants aux rayures et aux projections !

Les personnes travaillant avec le carrelage, la pierre ou le béton, ainsi que les peintures et les produits chimiques, doivent protéger leurs yeux contre d’éventuelles projections. Elles rencontrent souvent des problèmes de verres de lunettes de protection se rayant rapidement, en gênant fortement la visibilité. Cela remet en question la précision des gestes ou la sécurité si les lunettes sont alors enlevées.

Les projections de poussières et de petites particules rayent facilement les verres en polycarbonate, de même que le simple fait de les nettoyer avec un chiffon… ou le plus souvent avec un pan de vêtement.

Pour prévenir ce problème, Infield Safety propose différents modèles de lunettes de protection équipées d’oculaires en verre minéral trempé offrant une :

– Protection renforcée des yeux contre les impacts et les projections solides,

– Durée de vie prolongée des verres : 5 à 10 fois plus longue que le polycarbonate (même traité anti-rayure) donc meilleure vision et meilleure protection des yeux.

Ces modèles, disponibles pour homme comme pour femme, peuvent aussi être livrés avec verres correcteurs en minéral trempé afin de travailler en toute sécurité et avec la précision nécessaire. Il est en effet indispensable de proposer une protection oculaire sur mesure pour un port permanent en milieu professionnel.

Norme

Ces lunettes de protection, à verres correcteurs ou non, sont conformes à la norme EN 166

Préconisations

Laboratoire et industrie chimique. Travaux de ponçage, de découpe de pierre, béton, carrelage,…

Source : https://www.infield-safety.fr

Protection anticorrosion à faible épaisseur

Produit anticorrosion en phase aqueuse pour un procédé non toxique

Dacral propose de nouveaux composés en phase aqueuse, dont le liant de structure hybride (organo‐minérale) est élaboré par un procédé Sol‐Gel innovant ; cette chimie douce est née d’une coopération avec deux universités qui a permis de caractériser et d’optimiser la formulation.

Le composé mis au point contient de très faibles quantités de COV (taux de solvants organiques : ~ 3 % à 5 % w/w) et permet aux applicateurs du produit de travailler dans un environnement moins générateur de nuisances. Pour nos clients/applicateurs, l’utilisation de ces composés est économique car il n’y a pratiquement pas de COV donc un traitement des COV n’est pas nécessaire.

Cette innovation s’inscrit dans la stratégie d’entreprise de Dacral qui vise à augmenter la durabilité des revêtements et la réduction de leurs impacts sur l’environnement. Elle est également en ligne avec les directives VHU, COV et le règlement Reach.

Source : https://www.dacral.com

Chauffage : mise en relation des particuliers avec les professionnels

A l’heure où est transposée en droit français, la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments, le Groupe Afnor et le Synasav créent conjointement le premier site Internet de mise en relation des particuliers – ou entreprises – avec les professionnels de la maintenance chauffage s’engageant sur la qualité de leur prestation. En quelques clics, il est désormais possible de trouver rapidement près de chez soi un spécialiste qualifié de la maintenance chauffage (gaz, fioul, pompe à chaleur, énergie solaire, chauffage au bois..) qui met en pratique les normes (NF X 50-010 ou NF X 50-011) ou les référentiels techniques de la profession.

En France, 25 millions de chaudières doivent être entretenues. Aujourd’hui, seules 70 % le seraient. Depuis le 31 octobre 2009, (arrêté DEVE0918467A), leur entretien annuel obligatoire doit être accompagné d’une attestation d’entretien délivrée par un professionnel. Pour certaines chaudières domestiques, cette réglementation fait référence aux normes AFNOR, NF X50-010 pour les contrats de maintenance des chaudières utilisant des combustibles gazeux et NF X50-011 pour celles au fioul.

Pour aider les Internautes (particuliers ou entreprises) à bien choisir leur professionnel de la maintenance chauffage pour l’entretien ou le dépannage de leurs appareils, le Groupe Afnor et le Synasav ont référencé, sur la première plateforme Internet du genre, près de 500 professionnels. Ces derniers leur délivreront l’attestation d’entretien réglementaire.

Tous membres du Synasav, ces professionnels sont en mesure d’assurer une qualité de service sur simple appel gratuit. Ils apporteront les conseils nécessaires et les gestes techniques indispensables à la meilleure utilisation possible de l’installation de chauffage en place, à son amélioration ou à sa rénovation.

Ils sont gages :

• d’économie d’énergie ;

• de respect de l’environnement ;

• de sécurité ;

• de diminution des coûts de chauffage.

Source : https://www.services.afnor.org/chauffage

Manutention : télédiagnostic des équipements par Varielec

Varielec présente sa solution industrielle autonome de télédiagnostic pour la maintenance et le dépannage à distance. Le coffret Sentinel Box est un ordinateur embarqué. Il offre les fonctionnalités nécessaires à la mise en oeuvre d’applications industrielles autonomes : diagnostic de panne à distance dédiée au type de matériel, suivi de statistique, prévention de panne, maintenance, suivi du technicien (rapport de dépannage)…

Source : https://www.varielec.com

Travail en hauteur : Aerostep, échelles avec plateforme sécurisée

Aerostep : gamme innovante d’échelles avec plateforme sécurisée pour travailler en toute sécurité, dans le respect de la réglementation.

Un contexte réglementaire en pleine évolution

Les chutes de hauteur restent une des premières causes d’accidents du travail, graves et mortels. Celles à partir d’échelles ou d’échafaudages représentent une part importante de ces accidents qui, sans être limités à ce seul secteur, restent majeurs dans le BTP.

Le décret N° 2004-924 du 1er septembre 2004 stipule que «les travaux temporaires en hauteur doivent être réalisés à partir d’un plan de travail conçu, installé ou équipé de manière à garantir la sécurité des travailleurs et à préserver leur santé.

Le poste de travail doit permettre l’exécution des travaux dans des conditions ergonomiques ». Cela implique l’interdiction d’utiliser de « simples » échelles ou escabeaux comme poste de travail. Ils ne peuvent être que des moyens d’accès.

déjà   sensibilisé aux problèmes de sécurité lors de travaux temporaires en hauteur,

Yves Bugy, PDG de la société Audinnov, lance le concept d’Aerostep, échelles techniques avec plateforme sécurisée répondant parfaitement au décret tout en offrant un très grand confort de travail.

C’est en toute logique qu’il s’est ensuite activement impliqué dans le groupe de travail européen sur la prEN 50528 : échelles isolantes pour utilisation sur ou à proximité des installations électriques basse tension (< 100V).

La gamme Aerostep s’enrichit de nouveaux modèles, anticipant les exigences de cette nouvelle norme qui entrera en application courant 2010.

Source : https://www.audinnov.fr

Composants : après avoir conquis le monde Pascal s’attaque à l’Europe et choisit le groupe Supratec pour sa distribution en France

Groupe japonais implanté dans le monde entier, Pascal est spécialisé dans les composants hydrauliques utilisés dans les applications de bridage lors d’opérations d’usinage ou en solutions de changement rapides d’outils de presse. Il fournit des composants majeurs pour les fabricants et leurs sous traitants dans des secteurs aussi variés que l’automobile, l’aéronautique, le ferroviaire, l’agriculture ou le médical.

Afin de renforcer sa position en Europe, le groupe Pascal s’est tourné naturellement vers Enomax, une des filiales du groupe Supratec.

Enomax, fondée en 1962, est une filiale indépendante du Groupe Supratec depuis janvier 2008, spécialiste des composants, des éléments normalisés et des équipements pour l’industrie mécanique. Enomax développe des solutions techniques innovantes dans les métiers de production comme l’usinage, la tôlerie chaudronnerie, le découpage emboutissage. Pivot du nouveau Pôle Mécanique de Supratec, elle incarne la mission du groupe : fédérer des sociétés spécialisées et complémentaires afin de répondre aux exigences de performance de l’industrie et apporter aux industriels des méthodes, des procédés et des produits innovants.

Enomax Composants, propose la plus vaste gamme du marché français qui va du composant standard au vérin hydraulique de bridage. En veille technologique permanente, Enomax adapte son offre aux exigences actuelles et futures de ses clients. Elle devient ainsi un fournisseur unique.

Enomax Solutions propose désormais à ses clients une compétence d’ingénierie sur mesure en s’appuyant sur toutes les techniques mécaniques, pneumatiques ou hydrauliques. Elle offre également des prestations de réalisation de montages d’usinage, de soudure, de contrôle, et d’assemblage.

Enomax est certifié ISO 9001 depuis 1995.

Source : https://www.enomax.fr

OneProd System : nouvelle version pour une amélioration puissance 2

Plus fiable, plus rapide et plus pratique : la nouvelle version de la plateforme de maintenance conditionnelle OneProd System redouble d’invention et de performance pour une version 3.2 encore plus axée autour des besoins des utilisateurs.

Premier grand atout : le ShockFinder

Ce nouvel indicateur innovant permet de détecter automatiquement la présence de chocs anormaux, même sur les machines à très faible vitesse de rotation. Particulièrement intéressant pour le secteur éolien où les techniques classiques de surveillance vibratoire ne donnent pas de résultats satisfaisants.

Deuxième grand atout : une réactivité accrue

Si OneProd System 3.2 est particulièrement adapté aux rotations lentes, il permet en revanche de réagir très vite !

En effet, le système réagit plus rapidement en cas d’apparition brutale d’un défaut. D’une part parce que davantage de mesures sont réalisées, mais aussi parce qu’il est possible de multiplier les indicateurs afin d’affiner la surveillance, le tout sans handicaper sa réactivité.

Avec cette nouvelle version 3.2, OneProd System réussit le tour de force de faire gagner un temps précieux dans l’analyse des données tout en augmentant la fiabilité de la surveillance.

De quoi séduire de nombreux secteurs d’activité comme les radars, la papeterie (rouleaux de presse), la sidérurgie et ses laminoirs, la chimie, les cimenteries…

Source : https://www.oneprod-system.com

GMAO : Carl Software gère la maintenance du Métro de Turin depuis 4 ans

Il y a 4 ans, pour les JO de Turin, GTT, le Groupe des Transports de Turin, inaugurait sa ligne de métro. C’est le logiciel Carl Transport, de la société Carl Software (éditeur français de solutions de GMAO et d’Asset Management) qui était choisi pour gérer la maintenance du VAL et des installations fixes du métro.

4 ans après, GTT fait le bilan de l’exploitation de sa gestion de maintenance Carl Transport.

Le réseau du Métro de Turin :

Longue de 9 km, la ligne du Métro de Turin compte 15 stations toutes conçues selon le même standard architectural, conférant au Métro une harmonie de ses infrastructures. La ligne relie le centre de Turin et le Parking de Fermi.

Chaque jour, plus de 85 000 passagers empruntent le métro qui effectue 700 trajets / jour.

Les trains longs de 52 m permettent de transporter 440 passagers à la fois. La fréquence des trains aux heures de pointe est de 2 mn.

La ligne sera étendue au sud en 2011 et atteindra une longueur de 13,2 km. La ligne comptera alors 21 stations.

La technologie VAL :

Le VAL (Véhicule Automatique Léger), technologie SIEMENS, est exploité à Turin. Il circule automatiquement, sans conducteur. Le VAL roule sur pneumatiques, ce qui lui confère des qualités dynamiques d’accélération et de freinage supérieures à un système classique sur rails.

A Turin, la flotte se compose de 58 véhicules qui peuvent former jusqu’à 29 trains (chaque train étant composé de 2 rames de 26 m chacune).

Le réseau est découpé en sections indépendantes contrôlées automatiquement ce qui permet de laisser le trafic s’écouler même si une anomalie est constatée sur un véhicule. Celui-ci est alors dévié et bloqué pour intervention.

Le pilotage automatique se trouve dans un local technique de la station, ainsi que les systèmes de sonorisation vidéo, téléphonie, réseau radio, système d’énergie, qui alimentent l’alimentation des trains en 750 volts.

La maintenance à Turin :

Le service maintenance est composé de 3 services dédiés à :

• La ligne et les bâtiments

• Les installations fixes

• Les matériels roulants

70 personnes travaillent à la maintenance aux côtés des sociétés externes qui ont fourni les équipements stratégiques du métro : Siemens, le fournisseur du système VAL et la GMAO, et Cegelec fournisseur de la partie électronique. Ces sociétés ont des contrats de maintenance et d’assistance sur site. Siemens, gère la maintenance des équipements du système de la voie, des automatismes fixes et embarqués, …

L’atelier de maintenance comprend 7 lignes de maintenance comprenant chacune un pont élévateur avec 8 vérins, une passerelle pour travailler sur le toit des trains, des marbres pour vérifier le niveau des trains, des tapis pour la simulation de la voie.

La maintenance préventive est la priorité du service maintenance. Pour se faire, deux indicateurs sont à la disposition de la maintenance :

• celui qui consiste à contrôler toutes les opérations de maintenance préventive prévues grâce aux Ordres de Travail de la GMAO. En 2008, 100% des prestations ont été réalisées sur les matériels roulants.

• celui qui mesure la satisfaction de l’exploitation du métro et qui était de 100% en 2008.

La Gestion informatique de la maintenance :

Siemens a choisi la GMAO Carl Transport afin de centraliser la gestion de la maintenance de l’ensemble des infrastructures à maintenir par les services exploitation et manutention.

Les phases d’implantation de Carl ont débuté fin 2004 et le logiciel est entré en exploitation un an plus tard, après une phase de formations successives du personnel GTT.

Modules exploités :

Le module équipement : Il comprend 15 000 équipements décomposés en sous équipements sur plusieurs niveaux de l’arborescence.

Le module travaux : Il permet de contrôler la maintenance préventive et curative effectuée. Le module est divisé en 3 parties : La gestion de la signalisation créée par le superviseur PCC / La gestion des ordres de travaux de la création à la saisie des ressources humaines et matérielles / Les plans préventifs.

Depuis 2006, 21 000 ordres de travaux préventifs et curatifs ont été traités dans la base. En moyenne, le service maintenance gère 350 ordres de travaux par mois.

Le module ressources : Il gère le planning des 100 opérateurs internes, des 40 opérateurs externes ainsi que les contrats des sous traitants intervenants sur le site.

Le module stocks : Le magasin de pièce détachées compte environ 4 000 articles dans la base Carl Master qui gère les entrées / sorties de pièces, l’inventaire, les contrôles de tous les mouvements de pièces, les niveaux minimum et maximum de stock avec déclenchement automatique des réapprovisionnements… Le logiciel fournit également les informations sur l’emplacement des pièces dans le magasin, la documentation technique liée aux pièces de remplacement ainsi que toutes les informations sur les fournisseurs.

Les fonctionnalités Transport de Carl Master :

Carl Master Transport propose également des fonctionnalités dédiées aux activités de maintenance du secteur des transports comme :

La création de compteurs / équipements :

GTT s’appuie sur Carl interfacé avec le logiciel SCADA pour gérer conjointement les relevés des compteurs kilométriques avec les compteurs de maintenance du même équipement afin d’optimiser le déclenchement des actions de maintenance préventive et réglementaire sur ses équipements.

La cannibalisation des éléments non sérialisés :

Carl gère les Ordres de Travail relatifs à une activité de cannibalisation. Quand le point d’équipement concerné est choisi, dans l’arborescence, l’utilisateur est averti par un voyant rouge qui lui indique que l’élément n’est pas complet. Lorsque l’OT est soldé, le voyant s’éteint.

La pose / dépose :

Elle permet de tracer tous les mouvements des éléments sérialisés appelés matricule. Par exemple, en cas de remplacement d’une carte électronique du système de pilotage automatique défectueuse par une carte neuve, l’arborescence créé un point virtuel qui prévient de la mise en réparation de ladite carte. En même temps, la matricule de la carte de remplacement vient compléter l’arborescence. Une fois la carte réparée, l’arborescence indique ce nouvel état et le point virtuel indique qu’elle doit être validée après test de bon fonctionnement et avant de réintégrer le stock du magasin.

GTT tire deux bénéfices de la fonction pose dépose :

• Disposer d’une mise à jour de la configuration de toute l’installation en temps réel.

• Avoir une traçabilité de tous les mouvements de carte afin d’en tirer des statistiques.

De nombreux indicateurs :

Siemens et GTT s’appuient sur Carl et ses outils de pilotage intégrés comme Business Object pour analyser l’activité maintenance, ses coûts, sa qualité… et vérifier continuellement le respect des objectifs fixés.

Pour Siemens, par exemple, les obligations sont de :

• garantir 95% de la maintenance préventive / mois sur des interventions liées à la sécurité

• garantir 80% des interventions sur l’ensemble de la maintenance.

Carl permet également de générer un indicateur MKBF calculé pour l’ensemble de la flotte et pour chacun des véhicules.

Source : https://www.carl-software.fr

Prévention des risques : nouvel adhérent pour le Synamap

Le Synamap, qui a gagné 20% d’adhérents supplémentaires entre 2007 et 2009, poursuit son expansion. Il vient d’accueillir la société JLF Pro, division professionnelle du Groupe JLF.

Leader sur le marché du confort et de l’hygiène du pied. JLF Pro propose une gamme complète de solutions pour une protection des professionnels au quotidien : semelles, chaussettes, chaussons, surchaussettes, lacets, soins du pied et de la chaussure.

Source : https://www.synamap.fr

Endress+Hauser : avec vous face à l’imprévu !

Il serait impensable de vous offrir toute une gamme de services à valeur ajoutée et de ne pas être pas en mesure de vous aider dans les situations de panne ou d’urgence !

L’assistance téléphonique 0 892 702 280 (0.337€TTC/mn) est le point d’entrée pour toutes les questions techniques qui peuvent survenir après l’installation de votre équipement.

Notre Service Clients met à votre disposition les connaissances et les conseils pour :

• Vous épauler dans la phase de diagnostic

• Eviter si possible le recours à une intervention sur site

• Faciliter la mise en oeuvre des appareils et logiciels

• Améliorer votre maintenance

Endress+Hauser intervient sur site selon votre degré d’urgence pour remettre en état de marche vos instruments les plus critiques.

L’équipe intervention est composée de techniciens aux compétences multiples, épaulés par des spécialistes dans chaque domaine d’activité. Elle est à même de vous assister dans des opérations de dépannage, de diagnostic ou d’expertise.

S’appuyant sur l’utilisation d’outils spécifiques performants (simulateur de débit FieldCheck, logiciel FieldCare, etc…), cette équipe s’attache à rendre opérationnelles le plus rapidement possible vos unités de production et à pérenniser leurs performances.

En savoir plus sur les services Endress+Hauser.

Source : https://www.fr.endress.com