Evolis présente ses chiffres 2020 et revient sur une année difficile

Retrouvez la conférence annuelle d’Evolis qui s’est déroulée le 29 avril dernier à l’hôtel Alfred Sommier.

L’Indicateur Global Artema rebondit au 1er trimestre

L’Indicateur global Artema poursuit sa belle envolée en mars et montre que les acteurs de la mécatronique (et membres d’Artema) a rebondi au 1er trimestre. Une vision graphiquement très encourageante mais devant être tempérée par le fait que la base de comparaison est basse. Le mois de mars 2020 (qui avait un jour ouvré de moins) correspondant au premier confinement, est synonyme d’une activité très réduite pour beaucoup d’entreprises.

Concrètement , cette année, les transmissions hydrauliques et pneumatiques mènent toujours la tendance avec un gros mois de mars et des croissances à deux chiffres qui rendent le 1er trimestre positif, revigorant pour le moral. En mars 2021, c’est l’ensemble des professions, y compris les transmissions mécaniques, l’étanchéité, les roulements et les fixations « Industrie », qui voient leur conjoncture s’améliorer mais à des vitesses et des niveaux sensiblement différents.

Impact important des pénuries de semi-conducteurs dans le secteur automobile

Les secteurs des agro-équipements, de la pharmacie, de l’agroalimentaire restent bien dynamiques, une tendance que l’on retrouve en Europe. Quant au secteur automobile, il s’est bien redressé au 1er trimestre mais les pénuries de semi-conducteurs entrainent des fermetures d’usines ou de lignes de production des constructeurs partout dans le monde ; celles-ci auront donc un impact important au 2e trimestre pour les professions concernées.

La brutalité de la reprise des commandes dans beaucoup de secteurs et de régions du monde n’améliore pas la situation des matières premières ni l’approvisionnement en composants notamment électroniques. Tout le monde a besoin de tout en même temps. Les délais s’allongent et les prix des matières premières : métaux, plastique, certains polymères, bois continuent d’augmenter et auront des conséquences sur les marges des industriels.

Principal objectif du moment : retrouver les niveaux de 2019, si possible dès 2021 pour certaines professions ou en 2022 pour d’autres. Ceci dépendra de l’évolution de la situation des matières et de la rapidité des vaccinations.

Comment Spie Facilities contribue au projet de recherche Air Lift avec l’Ecam Lyon



Spie Facilities a engagé une collaboration avec l’Ecam Lyon afin de contribuer au projet de de recherche Air Lift. Celui-ci porte sur l’étude des pompes de relevage utilisées pour évacuer l’eau d’un système de chauffage ou de refroidissement. Ces pompes constituent de fait une contrainte régulièrement rencontrée sur les interventions de maintenance.

Durant le processus de réfrigération, l’eau qui se condense sur les tuyaux se dirige en effet vers un réservoir. Un mécanisme de pompage actionné régulièrement permet d’’évacuer et d’éviter tout débordement ou stagnation des eaux. Le but étant d’éviter la prolifération de bactéries. À travers ce projet, Spie Facilities souhaite ainsi développer des solutions de pompage alternatives aux procédés existants. Et ce permettant de réduire leur consommation énergétique et d’optimiser l’évacuation des eaux, même remplies de particules solides.

Un partenariat recherche et entreprise pour concevoir la maintenance de demain

Pour répondre à cette problématique récurrente, la filiale du groupe Spie a mis en place un partenariat de recherche avec l’école d’ingénieurs Ecam Lyon. « Notre collaboration nous a permis d’appliquer des travaux de recherche de pointe à des problématiques techniques du quotidien », indique Cyril Pouet, directeur général de Spie Facilities.

Pour ce faire, des élèves ingénieurs en fin de cursus ont contribué aux travaux afin d’étudier les différentes technologies puis concevoir, dimensionner et tester une solution innovante pour évacuer les eaux stagnantes. Baptisée Air Lift, cette solution permet d’optimiser les interventions de maintenance, de réduire l’utilisation de produits chimiques et de minimiser la consommation énergétique du système de pompage. Une innovation portée par l’expertise reconnue du Pôle Énergétique de l’Ecam Lyon et du pôle Efficacité énergétique de Spie Facilities.

Avec l’acquisition d’AxesSim et SixFoisSept, Apave accélère dans les services numériques et le digital

Apave a annoncé le 26 avril deux acquisitions dans les domaines des services numériques. Les deux sociétés en question sont : AxesSim, spécialisé dans les jumeaux numériques, et SixFoisSept, spécialisé en smart-data et intelligence artificielle. Ces deux opérations s’inscrivent ainsi dans l’ambition du groupe Apave de se positionner comme un acteur de référence de la maîtrise des risques numériques.

Proposer des offres de maîtrise des risques plus complètes et plus performantes

L’alliance des expertises historiques des 12 400 collaborateurs d’Apave combinées à celles d’AxesSim et SixFoisSept permet à Apave de proposer des offres de maîtrise des risques plus complètes et plus performantes. Ces offres de pointe s’adresseront particulièrement aux clients des secteurs de l’industrie aéronautique et spatiale, des transports et de la défense.

« Le monde évolue rapidement et le numérique transforme la façon dont nos clients exercent leur métier, et dont Apave peut les accompagner, déclare Philippe Maillard, directeur général du groupe Apave. Nous sommes fiers d’annoncer ces deux opérations stratégiques, qui vont permettre à Apave de proposer à ses clients des solutions alliant la force de l’expertise et la puissance du digital. Cette annonce confirme la volonté du groupe d’accélérer son développement et son ambition d’accompagner ses clients vers un monde plus sûr, plus durable et porteur de progrès partagé. »

Le projet IoTwins de Bonfiglioli remporte le prix Innovation 4.0 sur le salon A&T

Début février, sur le salon A&T 2021 de Turin, Bonfiglioli Riduttori a remporté (ex aequo avec Rollwasch italiana) la cinquième édition du prix Innovation 4.0. Ce prix récompense l’industrie manufacturière italienne qui investit dans la recherche. Bonfiglioli s’est distingué avec le projet IoTwins, grâce auquel le Big Data devient un outil de modélisation et de prédiction accessible également aux PME. L’autre gagnant est Rollwasch italiana S.p.a, avec VibroBLAST, un brevet pour une technologie révolutionnaire de tribo-sablage.

IoTwins : un projet piloté et coordonné par Bonfiglioli

Ce projet IoTwins que pilote Bonfiglioli engage vingt-trois partenaires issus de huit pays européens. Il forme ainsi un réseau efficace d’innovation ouverte. Concrètement, IoTwins conçoit et implémente une plateforme qui dessert douze bancs d’essai. La plateforme reproduit alors numériquement un système (infrastructure, processus, machine, etc.) et ses performances en créant des jumeaux numériques. Ceux-ci permettent ensuite de modéliser le système et sa dynamique, de prédire son évolution et d’optimiser son fonctionnement, sa gestion et sa maintenance.

Les simulations effectuées et reproductibles impliquent la surveillance de la production dans les installations industrielles, la gestion de foules circulant à l’intérieur de grandes installations de loisir, à l’instar du stade de Barcelone, et la création du jumeau numérique d’un parc éolien. Dans ce dernier cas, on agrège des modèles de simulation afin de produire un apprentissage automatique des éoliennes pour la maintenance prédictive.

Au total, cinquante-et-un projet ont été sélectionnés parmi lesquels le Comité scientifique industriel d’A&T a désigné huit finalistes. L’édition 2021 du Prix décerné par le Salon A&T a suscité un intérêt croissant, notamment de la part des entreprises. « Recevoir ce prix est une source de fierté pour nous, une preuve de l’importance du projet IoTwins dont nous sommes les coordonnateurs, a déclaré Fausto Carboni CEO Business de Bonfiglioli. La R&D, l’innovation et l’orientation vers le marché en tant que moteurs de nos activités d’entreprise sont les éléments qui distinguent et guident notre Groupe. Je considère le développement constant de nouvelles idées et stratégies comme notre avantage concurrentiel et notre facteur de réussite ».

Zozio déploie sa solution d’optimisation et de gestion des stocks et des flux chez L’Oréal

Zozio annonce le succès du déploiement de sa solution d’optimisation des stocks & flux chez son client L’Oréal. Installée en 2020 dans les deux usines Cosmétique Active Production de L’Oréal à Vichy et La Roche-Posay, la solution de la start-up parisienne entend apporter une expertise technologique en termes d’optimisation des flux et de gestion des stocks.

Une solution d’optimisation et de gestion des stocks et des flux aux avantages nombreux

Zozio a ainsi mis en place sa solution permettant de collecter, visualiser et analyser les données terrain connectés aux données des logiciels d’usine. Avec toutes les informations clé sur une seule et même plateforme ergonomique, l’industriel bénéficie de nombreux avantages : réduction des pertes de matière première, traçabilité de bout-en-bout avec la gestion des cuves mobiles et fixes, production éco-responsable grâce à la diminution du parc de cuves et une meilleure gestion des ressources, augmentation de la performance…

L’équipe de Zozio installe en quelques heures un système IoT s’appuyant sur la technologie de géolocalisation Ultra Wideband afin de récupérer les informations sur les flux réels d’équipements industriels. Ensuite, le système récupère les informations des logiciels de gestion d’usine (ERP, WMS, etc.). Objectif ? Enrichir sa plateforme avec des informations nécessaires à l’utilisateur final. Ainsi, la plateforme offre aux collaborateurs une vision globale de la production. Une vision claire permettant d’optimiser les stocks et les flux en temps réel.

Une solution qui vise à faciliter le travail des équipes

Au-delà de l’optimisation des flux et à travers la traçabilité au sein de l’usine, la solution de Zozio entend également faciliter le travail au quotidien. Les collaborateurs ont un accès immédiat aux données sur l’état, la localisation et l’historique des déplacements des cuves depuis la plateforme ergonomique. Zozio souhaite ainsi simplifier la journée du collaborateur à plusieurs niveaux : l’opérateur se libère de ses tâches longues et répétitives. Quant au manager, l’information terrain désormais à portée de main l’assiste dans sa prise de décision.

« Avec Zozio, l’adjoint de fabrication, le fabricant et le technicien de conditionnement gagnent en qualité de vie au travail », explique Faustine Liabastres, la responsable performance de Cosmétique Active Production. En effet, la plateforme est très facile à utiliser et « a été intégrée très simplement par l’ensemble des collègues des deux usines Vichy et La Roche-Posay de Cosmétique Active Production », complète Jean-Yves Larraufie, directeur général de Cosmétique Active Production.

Le Sepem Industries Nord se tiendra du 12 au 14 octobre prochains, au parc des expositions de Douai

Les organisateurs du Sepem Industries avait annoncé un report de quelques semaines de l’édition de Douai. Initialement prévu à Douai du 26 au 28 janvier 2021, puis à Lille Grand Palais à la mi-avril, l’édition historique du Sepem reviendra finalement dans sa ville d’origine, du 12 au 14 octobre prochain.

Le panel des savoir-faire présentés est très large, et repose sur un constat simple : un site de production rencontre des besoins récurrents qui sont propres au fonctionnement d’une usine, qu’il s’agisse d’une pompe, d’un process, d’une unité de manutention, du traitement de fluides ou de déchets industriels ou encore de la recherche d’un sous-traitant. La seule chose qui manque aux responsables opérationnels chargés de résoudre ces problèmes, c’est le temps… !

Le succès de toutes ces éditions en région repose sur une offre nationale (75 % des Exposants, contre 25 % pour l’offre régionale) faite aux industriels, et la promesse d’y trouver conseils et solutions, à la porte de leur site de production…

Lancement de Maintenancia, le réseau social de la communauté maintenance

La plateforme Emploi-MaintenanceIndustrielle devient Maintenancia, premier réseau social de la communauté Maintenance. Son fondateur Miroslav Lukic a souhaité ouvrir ce premier module à la communauté afin de donner la parole aux écoles et aux clubs maintenance. Les écoles et centres de formation ont ainsi la possibilité de créer leur page école pour faire connaître leurs formations et leur actualité (journée porte-ouvertes, concours, réalisations…) afin d’accompagner les jeunes qui souhaitent se former à ces métiers. 

Les associations d’anciens élèves peuvent même créer un groupe pour maintenir le lien entre anciens élèves et favoriser ainsi les recherches de stages, d’emploi, de projets… Les enseignants qui gèrent des blogs à destination de leurs étudiants peuvent également profiter de cette plateforme pour avoir un outil numérique en soutien de leurs cours.

Dynamiser et rendre visibles les actions en faveur de la maintenance

Dans le même cadre, Maintenancia permet aux clubs maintenance de créer librement leur page et d’annoncer leurs événements, leur actualité (conférences, webinaires, visites de site…) pour donner de la visibilité à leur dynamique. L’intérêt de la plateforme est d’offrir une visibilité à ces organisations auprès d’une communauté existante de plus de 20 000 visiteurs par mois.

Concrètement, l’internaute s’abonne aux pages et aux thématiques qui l’intéressent afin d’être informé en temps réel de la publication de nouvelles informations qu’il peut commenter et partager. Maintenancia est également disponible sur Google Play et App Store.

Une conférence pour relever les défis du recrutement dans la maintenance industrielle 

Outre les défis à relever dans le recrutement dans la maintenance industrielle, cette conférence évoque également les leviers sur lesquels s’appuyer. Animée par Miroslav Lukic (emploi-maintenanceindustrielle.com), celle-ci s’est déroulée à Toulouse fin mars 2019 sur le salon Sepem Industrie.

Des solutions Fiables et robustes pour l’analyse vibratoire

CTC est le leader mondial dans la conception et fabrication d’accéléromètres industriels, de capteurs de vitesse piézoélectriques, de capteurs de vibration 4-20 mA, de sondes de proximité ainsi que tous les supports de montage associés, câbles et boîtes de jonction. L’étendue de la gamme permet une surveillance vibratoire efficace pour la maintenance conditionnelle dans un grand nombre d’industries telles que les cimenteries, l’industrie minière, la pétrochimie, l’industrie alimentaire, la sidérurgie, l’automobile, l’industrie papetière, les centrales électriques, les centrales d’épuration des eaux usées, l’industrie pharmaceutique, les hôpitaux, les chaînes d’embouteillage et plus encore. dB Vib instrumentation complète son offre d’équipements dédiés à l’analyse vibratoire avec des capteurs robustes, qui bénéficie d’une garantie à vie inconditionnelle, pour répondre à l’ensemble de vos besoins y compris les plus exigeants.

Maintenance prédictive : DiagRAMS Technologies lève 1,7 million d’euros

L’éditeur de logiciel à base d’IA pour la maintenance prédictive (ou plutôt prévisionnelle dans la langue de Molière) DiagRAMS Technologies avec signe son premier tour de table en levant 1,7 million d’euros. Cette levée de fonds s’avère être un réel tremplin et doit permettre à l’entreprise d’évoluer dans une nouvelle phase de sa croissance. Les prochaines étapes pour DiagRAMS Technologies : poursuivre ses efforts de R&D et renforcer ses équipes afin de déployer sa solution. Son ambition : devenir un leader sur le marché de la maintenance prédictive industrielle grâce à son innovation qui présente déjà un taux de réussite de près de 100%.

Lauréat Réseau Entreprendre Nord et soutenue par Hodéfi, Village by CA et EuraTechnologies, DiagRAMS Technologies a vu le jour en 2019. DiagRAMS Technologies propose une solution logicielle de maintenance prévisionnelle pour surveiller en continu l’état de santé des tous les équipements d’une usine. Autrement dit, DiagRAMS permet à ses clients d’anticiper les défaillances, d’augmenter la disponibilité de leur outil de production, d’optimiser leurs performances et de réduire leur empreinte environnementale.

Verbatim des fondateurs Margot Corréard et Jean-François Bouin

« Chez DiagRAMS Technologies, nous nous appuyons sur nos expériences dans l’industrie et dans la R&D pour proposer une solution simple et intuitive qui peut s’appliquer sur des systèmes déjà existants. Nous savions que le secteur de l’industrie faisait face à un problème en termes de maintenance prédictive : le manque d’une solution unique et qui s’adapte à n’importe quelle chaîne de machines.

Nous avons donc développé un logiciel basé sur le Machine Learning et l’IA pour répondre à cette demande. Ainsi, nous permettons aux techniciens sur le terrain d’optimiser leurs interventions, d’anticiper les pannes et les dysfonctionnements des équipements, et ainsi de réduire les coûts de maintenance de manière considérable. »