Les fabricants réduisent leurs factures d’énergie, pourtant en forte hausse, grâce à l’imagerie acoustique

Federico de Lucia, chef d'équipe des spécialistes de la surveillance d'état chez Teledyne FLIR
Lecture : 8 minutes

Il semble évident que nombre d’entreprises éprouvent des difficultés pour faire face à l’augmentation des coûts et des factures d’énergie. Face à la flambée des prix et dans une période marquée par l’incertitude, les entreprises du monde entier cherchent à diminuer leur consommation et à réduire les coûts autant que possible.

Dans cette nouvelle réalité de plus en plus difficile financièrement, l’imagerie acoustique offre aux fabricants une bouée de sauvetage cruciale et aide les industries à forte consommation d’énergie à préserver leur activité en réduisant les coûts d’exploitation et les dépenses de maintenance.

Vous avez probablement déjà entendu parler du « son sans perte ». Et bien l’imagerie acoustique prend ce concept au pied de la lettre.

La détection des fuites d’air jusque là non détectées est la solution à un problème parfois très coûteux.

Pour le Royaume-Uni ainsi que pour une grande partie de l’UE, le coût de l’énergie a presque doublé par rapport à la même période en 2021, avec des prix atteignant désormais 34,0p/kWh (contre seulement 18,9p/kWh en 2021). On parle d’une augmentation de 179 % ! De fait, les prix du gaz ont augmenté dans 23 des 24 États membres de l’UE pour lesquels des données sont disponibles, les plus fortes hausses après le Royaume-Uni étant observées en Estonie (+154 %), en Lituanie (+110 %) et en Bulgarie (+108 %). D’où la question suivante : « Comment les industries à forte intensité énergétique peuvent-elles survivre dans un tel contexte ? » Les processus industriels à grande échelle étant largement alimentés par des compresseurs et des pompes à vide pour faire fonctionner les machines et transporter les biens, l’air comprimé est une question centrale.

La réponse à cette question consiste bien sûr à passer en revue vos dépenses afin de trouver des moyens concrets et tangibles pour les réduire dans l’intégralité de votre appareil de production. L’imagerie acoustique est une méthode qui gagne rapidement du terrain auprès des fabricants dans toute l’Union Européenne.

Aucun équipement, aussi sophistiqué soit-il, ne peut s’affranchir des problèmes de pannes et d’usure. Les machines qui ne fonctionnent pas de manière optimale vous coûtent de l’argent de manière très concrète. C’est là qu’intervient l’imagerie acoustique qui, en première ligne des dispositifs de surveillance d’état, peut vous permettre de réaliser des économies réelles en détectant en temps réel les fuites d’air.

Si les incidents isolés peuvent sembler minimes, le coût du gaspillage d’énergie peut rapidement faire boule de neige et devenir une préoccupation majeure. Sachant qu’avec un système de compresseur standard, environ 80 % de l’énergie est perdue par dissipation thermique, on peut déduire que seulement 20 % de l’énergie utilisée est transformée en une production utilisable dans l’usine. De plus, on sait que jusqu’à un tiers de cette énergie utilisable est perdue à cause des fuites. On parle bien là de cette même énergie qui vous coûte de plus en plus cher !

Mais pourquoi les fuites d’air sont-elles si coûteuses ?

Mettons une échelle mesurable sur un problème qui peut varier considérablement selon l’application. Pour commencer, les opérateurs doivent étudier l’impact exact d’une fuite sur les coûts de production.

Prenons l´exemple d´une fuite d´air comprimé provenant d´un petit trou de seulement 1,5 millimètre sur un réseau d´air comprimé à 7 bars de pression. Il y a deux ans, à raison de 0,07 € par kilowattheure, cette fuite aurait coûté à une entreprise environ 1 500 € par an, en supposant une durée de fonctionnement moyenne de 6 000 heures par an.

Bien évidemment, dans le contexte énergétique actuel, les coûts peuvent être trois, quatre, voire cinq fois plus élevés dans certains cas ! Une telle fuite représenterait donc un coût pouvant aller jusqu´à 8 500 € par an, soit une somme astronomique pour un petit trou dans un composant vital d’une chaîne de production.

À l’échelle d’un processus de fabrication industrielle dans lequel il est possible que certaines fuites passent inaperçu, il est stupéfiant qu’un trou relativement petit puisse se transformer en un problème aussi important.

Réduisez les factures d’énergie avec la gamme FLIR Si124

Les nouveaux modèles de caméras d’imagerie acoustique (par exemple, notre caméra FLIR Si124) utilisent plusieurs micros de haute qualité qui captent les sons audibles et les ultrasons afin de détecter les fuites d’air au fur et à mesure de leur apparition, grâce à une bande passante optimale de 2 à 65 kHz. Une telle bande passante offre une précision inégalée et permet de détecter jusqu’à la plus petite brèche.

Cette technologie permet également aux manipulateurs d’identifier, de photographier ou de filmer l’emplacement d’une fuite d’air jusqu’à dix fois plus rapidement, ce qui se traduit par un temps d’arrêt minimal pour l’installation et une réparation ou un remplacement rapide du composant défectueux. En outre, cette technologie détecte également les décharges partielles, les décharges flottantes et les phénomènes d’effet corona, ce qui permet d’éviter des événements potentiellement dangereux et des problèmes de maintenance générale.

Les opérateurs peuvent identifier beaucoup plus rapidement les pièces posant problème et détecter les fuites au fur et à mesure de leur apparition. En effet, les différents sons captés par les micros sont superposés par des IA fonctionnelles afin de fournir une représentation visuelle de l’emplacement de la fuite ainsi qu’une évaluation de sa gravité, avec des actions recommandées pour remédier au problème.

Dans le cas de notre caméra FLIR Si124, les algorithmes de projection estiment même le coût de la fuite en évaluant en temps réel la quantité d’air perdue et en calculant la dépense par kWh afin d’afficher les économies potentielles sur un an (ou sur une période donnée), ce qui donne aux inspecteurs des éléments clairs et tangibles pour résoudre les problèmes et justifier les coûts de réparation encourus sur la chaîne de production.

Si vous êtes un fabricant confronté à la hausse du coût de l’énergie, découvrez dès maintenant notre nouvelle gamme Si124 afin d’améliorer radicalement les processus d’inspection dans vos installations.

A propos de Teledyne FLIR

Teledyne FLIR, une société de Teledyne Technologies, est un leader mondial des solutions de détection intelligentes pour la défense et les applications industrielles. La société emploie près de 4 000 personnes à travers le monde. Fondée en 1978, la société crée des technologies avancées pour aider les professionnels à prendre les meilleures décisions  le plus rapidement possible, afin de sauver des vies et des moyens de subsistance. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site www.teledyneflir.com ou suivre @flir.

Lire la suite
Sur le même sujet

Kevac présente son aspirateur-vidangeur-refouleur industriel

KEVAC

La gamme comprend un grand nombre de modèles avec puissances de 0,4 kW à 25 kW construits en différentes versions incluant les exécutions ATEX et classes de filtration L-M-H. Nos connaissances et notre expérience nous permettent d’offrir des solutions personnalisées, étudiées et développées en fonction des besoins spécifiques des utilisateurs, ainsi que de fournir des […]

BONDZAI relance l’IA industrielle avec iDetect 4.0 !

BONDZAI

Découvrez comment iDetect-4.0 repousse les frontières de l’IA industrielle au salon Global Industrie du 25 au 28 Mars. Redéfinissant les normes de performance et d’efficacité, cette solution d’IA Edge révolutionne la maintenance prédictive et le contrôle qualité, unissant l’intelligence à l’action sur le terrain. La nécessité croissante d’une maintenance prédictive et d’un contrôle qualité efficace […]

LUBExpert : Maîtriser l’art du graissage pour une efficacité maximale

LUBExper

l’efficacité des machines. Cependant, les méthodes traditionnelles entraînent souvent des temps d’arrêt coûteux et des problèmes de sécurité. Malgré son importance, le processus de lubrification ne va pas sans difficultés. Des études montrent que jusqu’à 80 % des défaillances de roulements peuvent être dues à une lubrification inadéquate. Les systèmes manuels et automatiques présentent tous […]