Robots collaboratifs : l’INRS renforce la prévention des risques liés aux interactions homme-machine

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) complète son offre d’information à l’attention des entreprises dans ce domaine. Il a décidé de s'appuyer sur un guide, une vidéo et une infographie dédiés, sans oublier des séminaires et une journée technique.
Face aux différents risques, petit aperçu des solutions proposées par l'INRS

Face à l’engouement croissant des industriels pour les robots collaboratifs, l’INRS a décidé de renforcer son arsenal d’outils de prévention aux risques liés aux interactions homme-machine. La robotique collaborative pose en effet la question de la co-activité homme-robot et des risques associés. « La différence avec les robots traditionnels réside dans cette volonté de co-activité visant à effacer partiellement ou totalement la barrière physique entre l’homme et le robot », souligne Jean- Christophe Blaise, responsable du laboratoire Sécurité des équipements de travail et des automatismes à l’INRS.

Comme n’importe quelle machine, ces robots comportent des éléments en mouvement (bras, pinces, outils, pièces manipulées) susceptibles de blesser les opérateurs évoluant à proximité. Troubles musculosquelettiques (TMS), choc, écrasement, brûlure, coupure… à ces risques peuvent aussi s’ajouter des contraintes psychiques (stress, surcharge mentale). 

Arsenal d’outils de prévention pour réduire les risques

C’est pourquoi l’INRS a décidé de prendre les devants et de lancer une batteries d’outils de communication, de formation et de prévention des risques. Outre son site Internet (déjà très riche en informations techniques et pratiques), l’institut vient de lancer un guide intitulé : « 10 questions sur les robots collaboratifs ».

Afin d’intégrer ces bonnes pratiques de prévention le plus tôt possible dans la démarche de prévention des risques professionnels, l’INRS met à la disposition des entreprises une vidéo. Le but est de mieux appréhender les conséquences de l’utilisation de robots collaboratifs sur la santé et la sécurité des travailleurs. L’institut propose également une infographie présentant les principaux risques associés à ces nouvelles technologies et les solutions adaptées. 

En outre, une journée technique intitulée « Robots collaboratifs : démarche de prévention pour une intégration réussie » aura lieu le 22 juin 2021. Celle-ci s’adresse aux entreprises utilisatrices, concepteurs et intégrateurs de robots ainsi que les préventeurs. Autres démarches de l’INRS, la rédaction d’un dossier web dédié aux robots collaboratifs, le replay d’un séminaire en ligne (webinaire) : « Robots collaboratifs : quels enjeux pour la prévention ? ». 

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Production Maintenance, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Impression 3D pour la maintenance : Stratasys prolonge son contrat avec Airbus

Stratasys étend son contrat initial avec Airbus portant sur la production de pièces pour l’A350, mais pas seulement. Cette extension élargit en effet la gamme de pièces imprimées pour l’avionneur afin d’inclure des pièces de rechange et de remplacement pour la maintenance. Celles-ci concernent également la réparation et la révision (MRO) ainsi que des pièces […]

La maintenance prévisionnelle deviendra la norme dans dix ans, selon reichelt elektronik

Alors que la pandémie accélère le besoin d’anticiper pour les entreprises françaises, ces dernières se tournent vers la maintenance prévisionnelle (dite prédictive). Elles estiment même que cette technologie, qui utilise les données pour anticiper les problèmes à venir sur un équipement, sera la norme dans dix ans. Ainsi, les entreprises qui exploitent des outils de […]

IIoT : Newsteo fête ses 15 ans et poursuit son développement vers l’industrie

Dans quel contexte pour quels besoins précisément avez-vous créé Newsteo ? Newsteo a été créé autour du projet de la transmission de données sans fil. Quand les créateurs ont commencé à travailler sur cette question, ils ont constaté que les capteurs étaient énormément utilisés dans l’industrie. Ces mesures restaient souvent dans le cadre d’une mesure […]