Un coût des immobilisations non planifiées à hauteur de 68 000 € par heure, estime une enquête d’ABB

Cette enquête souligne qu’il est important de mettre en place des stratégies de maintenance et des partenariats de service efficaces.
Source : ABB

Selon la nouvelle enquête « La valeur de la fiabilité » réalisée par ABB, 79 % des entreprises industrielles françaises enregistrent des arrêts de production non planifiés au moins une fois par mois, contre 69 % au niveau international. Pour une entreprise française type, le coût s’élève à près de 68 000 € par heure, contre 116 000 € à l’échelle mondiale. Malgré ce constat, 25 % des entreprises interrogées pratiquent encore une maintenance réactive (exploitation de l’équipement jusqu’à la panne) en France.

L’enquête, menée par Sapio Research en juillet 2023, a recueilli les réponses de 3 215 responsables de maintenance d’usines à travers le monde dans les secteurs suivants : production d’énergie, plastique et caoutchouc, pétrole et gaz, éolien, produits chimiques, installations ferroviaires, utilities, production maritime, agroalimentaire, eau et eaux usées, métallurgie. Elle entre dans le cadre d’un rapport sur la gestion actuelle de la maintenance dans les entreprises et la façon dont celles-ci peuvent réduire les temps d’immobilisation imprévus de leurs équipements.

Fiabilité et de la maintenance des machines

Les résultats mettent en évidence l’importance de la fiabilité et de la maintenance des machines. À l’échelle mondiale, 92 % des répondants ont indiqué que la maintenance avait permis d’augmenter le temps de disponibilité de leurs équipements l’année dernière, 38 % d’entre eux faisant même état d’une amélioration d’au moins 25 %. En outre, les trois quarts des répondants ont déclaré que la fiabilité avait un impact positif sur la réputation et les performances financières de leur entreprise, et les aidait à satisfaire leurs obligations contractuelles, à prévenir le gaspillage et à fidéliser leur clientèle. Pour certains, la fiabilité est le critère primordial pris en compte lors de l’achat d’un nouvel équipement.

60 % des personnes interrogées prévoient d’augmenter leurs investissements dans la fiabilité et la maintenance au cours des trois prochaines années, un tiers projetant une augmentation de plus de 10 % de ces dépenses. Neuf répondants sur dix ont exprimé leur intérêt pour la mise en place de contrats de maintenance basée sur les résultats, en vertu desquels les partenaires de service sont rémunérés en fonction des résultats obtenus par l’exploitant, comme l’augmentation de la disponibilité de ses machines ou une meilleure efficacité énergétique de son installation, avec à la clé un service au client efficace et des flux de trésorerie prévisibles. 

Abandonner l’approche réactive à haut risque de la maintenance au profit d’une stratégie à long terme

Après ces constats, les entreprises industrielles devraient envisager d’abandonner leur approche réactive à haut risque de la maintenance au profit d’une stratégie à long terme basée sur les résultats, grâce à laquelle elles pourront améliorer la fiabilité de leurs équipements, leur réputation et leur compétitivité, réduire leurs coûts et gagner en tranquillité d’esprit, tout en se concentrant sur leurs compétences de base.

Ce nouveau modèle de maintenance basée sur les résultats aidera les entreprises industrielles à satisfaire les prochains objectifs et règlements en matière d’émissions dans le cadre de la lutte contre le changement climatique. Il contribuera en outre à surmonter le déficit de compétences dans l’industrie alors que les techniciens expérimentés atteindront l’âge de la retraite.

Lire la suite
Sur le même sujet

CMS Automatisme un expert de la machine spéciale !

Machine Spéciale

L’entreprise se divise en deux activités principales : l’usinage de pièces mécaniques en sous-traitance et la conception et fabrication de machines spéciales automatisées et/ou robotisées pour l’industrie manufacturière. La société compte aujourd’hui 100 salariés pour une surface de bâtiments de 4 700 m². Nous concevons des lignes de production ou cellules robots sur mesure afin […]

Sécurité industrielle : Qu’est-ce qui change avec le nouveau Règlement Machines ?

Native Ad

Il fixe les exigences de santé et de sécurité applicables aux machines en matière de conception et de construction des machines afin de garantir un niveau élevé de protection des personnes. Son entrée en vigueur est prévue le 20 janvier 2027, sous réserve de certaines dispositions transitoires. Contrairement à la directive Machines 2006/42/CE, ce règlement […]

Modernisation des Machines-Outils : L’Expertise de la société AMOTEP en Rétrofit

C’est une stratégie qui transforme chaque équipement en système moderne, équipé des dernières avancées technologiques. Chez AMOTEP, nous comprenons l’importance de rester compétitif sur le marché, c’est pourquoi notre objectif est de rendre le parc machines de nos clients plus performant et plus rentable. Après une analyse approfondie de la machine, notre équipe mène une […]