L’Indicateur Global Artema se maintient à un bon niveau au deuxième trimestre

Chaque mois, le syndicat de la mécatronique publie son Indicateur Global Artema, un solde d’opinion qui offre une image de la conjoncture de toutes les professions d’Artema depuis le mois de janvier 2008. Il compte aujourd’hui environ cent répondants chaque mois.
L’indicateur Global Artema offre une image de la conjoncture des professions d’Artema et compte quelque 100 répondants chaque mois

L’Indicateur Global Artema se maintient à une bonne hauteur à fin juin 2021 malgré un léger décrochage dû à un effet de base. À partir de juin, la comparaison ne se fait plus par rapport à des mois dévastés liés au premier confinement (mars à mai 2020) mais avec des mois de reprise progressive de l’activité (juin 2020).

La conjoncture pour l’ensemble des professions d’Artema est jugée satisfaisante avec toujours de fortes disparités. Certaines professions rattraperont très probablement le niveau de 2019 avant la fin de l’année, d’autres visent plutôt 2022 pour y arriver. En mars 2021, c’est l’ensemble des professions, y compris les transmissions mécaniques, l’étanchéité, les roulements et les fixations « Industrie », qui voient leur conjoncture s’améliorer mais à des vitesses et des niveaux sensiblement différents.

Transmissions et fixations à la fête…mais gare au surstockage et à la situation difficile de l’approvisionnements

Pour les transmissions hydrauliques et pneumatiques, l’activité bat son plein, des records mensuels en commandes sont pulvérisés, augmentant une fébrilité générale parfois déconcertante. Les chiffres d’affaires dignes de 2019 reviennent en juin, mais au niveau du semestre, l’écart subsiste avec le niveau d’avant la crise sanitaire. Les fixations bâtiment, les réducteurs et plus récemment les roulements pour l’industrie vivent également une conjoncture très dynamique. Les guidages linéaires réalisent un bon premier semestre 2021 mais restent encore loin de 2019.

Les secteurs des agroéquipements, de l’agroalimentaire, de la pharmacie, le médical, conservent toujours la tête des secteurs clients les plus actifs. L’aéronautique renaît peu à peu avec l’activité hélicoptère et de plus en plus de projets en moyens courriers. Le spatial se porte bien. Quant au secteur automobile, accablé par les pénuries de semi-conducteurs, il retombe dans une période très difficile.

De manière globale, des projets existent, les carnets sont remplis et le deuxième semestre est vu plutôt favorablement. Une grande prudence demeure car la fébrilité générale des commandes est toujours à l’ordre du jour, certains clients font du surstockage, et la situation des matières premières et de l’approvisionnement notamment en composants électroniques restent des facteurs d’inquiétudes à surveiller de près.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Production Maintenance, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Mécatronique : l’Indicateur Global Artema toujours confronté aux problèmes d’approvisionnement

L’Indicateur global Artema continue son repli mais cette baisse technique s’explique avant tout par une comparaison avec des mois proches du niveau d’avant la crise sanitaire (septembre 2020). La conjoncture des professions, dans l’ensemble, continue à fin septembre sur la même tendance favorable observée pendant le premier semestre. Les systèmes (hydrauliques, pneumatiques, mécaniques…) vivent toujours […]

Afim démarre ses nouvelles formations avec le cabinet nantais Quaternaire

L’association des ingénieurs et responsables de maintenance (Afim) et Quaternaire, cabinet de conseil en management et de formations spécialisé dans le domaine de la maintenance démarreront les cycles de formation les 17 et 18 à Nantes, puis les 29 et 30 novembre à Lyon sur le thème du management de la maintenance et de ses […]

Partenariat entre Dative et Asystom dans la maintenance prévisionnelle et le monitoring de process industriels

À l’occasion du salon Global Industrie Lyon qui a fermé ses portes le 9 septembre, Dative, filiale du groupe Gérard Perrier Industrie, et Asystom, société de référence dans la maintenance prévisionnelle pour l’industrie 4.0, ont signé un contrat de partenariat visant à intégrer la solution Asystom au cœur de la plateforme de monitoring industriel Dative. […]