Le Groupe Institut de Soudure acquiert Corrosia et se renforce sur les marchés de l’inspection et de l’assistance technique

Les deux entités qui coopèrent déjà sur des projets depuis plus deux ans, ont pu noter leur culture commune sur le plan technique et humain ainsi que leur complémentarité.
Photo : DR

La société Corrosia a rejoint le Groupe Institut de Soudure le 1er janvier dernier. Créée à l’origine en 2014 pour l’inspection et l’expertise de revêtements anticorrosion, notamment pour répondre aux besoins du secteur de l’énergie, Corrosia s’est ensuite diversifiée dans le contrôle métal et soudure des structures métalliques. La nouvelle filiale du groupe intervient aujourd’hui pour le compte de donneurs d’ordres dans les secteurs de la construction, de l’industrie, de l’énergie en leur proposant diverses solutions d’assistance technique, d’inspection et d’expertise sur leurs structures métalliques. Elle intervient sur tout le territoire français, le Royaume-Uni mais aussi dans différents pays européens comme la Belgique, l’Espagne ou les Pays-Bas.

L’acquisition de Corrosia permet au Groupe Institut de Soudure de compléter son offre sur le marché de la recherche de corrosion avec un effectif d’une dizaine de salariés. Les deux entités qui coopèrent déjà sur des projets depuis plus deux ans, ont pu noter leur culture commune sur le plan technique et humain ainsi que leur complémentarité.

Vers une croissance du chiffre d’affaires du Groupe IS de plus de 5%, hors acquisition

L’ambition du Groupe Institut de Soudure est de poursuivre le développement de sa nouvelle filiale en s’appuyant sur son réseau riche de vingt-huit sites en France et de trente-cinq au total dans le monde, et sur Victor Rodriguez, président de Corrosia, qui en reste le manager opérationnel. Pour ce dernier, « c’est une belle opportunité pour l’équipe Corrosia d’intégrer un Groupe qui offre des perspectives d’évolution de carrière mais aussi de développement de l’activité de sa nouvelle filiale ».

De son côté, Antoine Legros, président du Groupe Institut de Soudure, estime que « cet accord s’inscrit dans la stratégie de croissance du Groupe, qui passe par des gains de part de marché, en s’appuyant sur la qualité de ses équipes, mais aussi par de la croissance externe en recherchant des entreprises innovantes partageant une forte culture technique ».

Pour 2022, le groupe annoncera une croissance de son chiffre d’affaires supérieure à 5 % sur l’année et de l’ordre de 15 % depuis 2019. Les perspectives 2023 sont du même ordre hors acquisition.

Lire la suite
Sur le même sujet

UESystems et Flir nouent un partenariat technologique 

UESystems et Flir ont uni leurs forces au printemps afin de développer de nouvelles solutions en matière d’ultrasons. Il s’agit des nouvelles caméras d’imagerie acoustique de la série Si2 de Flir – Si2-Pro, Si2-LD et Si2-PD. Ces solutions permettent de localiser avec précision les problèmes critiques liés aux décharges partielles et aux fuites sous pression […]

Contrôle précis des alésages en ligne

dB Vib

Le contrôle précis des alésages est une pratique essentielle dans de nombreuses industries, car il joue un rôle crucial dans le bon fonctionnement et la longévité des machines et équipements mais garantit également la performance de ces machines ou des produits finis. L’alignement laser permet une précision inégalée lors du contrôle d’alésages. Cette méthode n’a […]

Première utilisation d’un drone aquatique pour récupérer le robot d’inspection des fuites dans les canalisations d’eau

Les 7 et 8 novembre derniers, deux canalisations historiques du territoire nancéien ont été inspectées avec, pour la première fois en France, l’utilisation d’un drone aquatique. En effet, la Métropole du Grand Nancy a mandaté Xylem pour inspecter deux conduites historiques, qui ont fait l’objet d’une attention particulière : la conduite reliant le quartier de […]