Touch Sensity lève 3 M€ pour commercialiser sa technologie de maintenance prévisionnelle

La commercialisation de la Sensity Tech devrait débuter dans le ferroviaire en 2025 et des pourparlers sont en cours avec les industriels de l’aéronautique.
Anna Pugach (cf. photo), présidente et co-fondatrice de Touch Sensity.

Touch Sensity, société technologique qui rend les matériaux sensibles aux interactions physiques pour un monitoring en temps réel des impacts et endommagements, a levé 3 millions d’euros, dont 1,75 M€ en fonds propres auprès de ses investisseurs historiques Newfund Nouvelle Aquitaine – Euskal Herria et Naco, fonds de co-investissement animé par M Capital Parthers, ainsi que du fonds italien Liftt et du suisse DAA Capital. Le solde de 1,3 M€ est constitué de dette bancaire et de subventions de la part de Bpifrance et du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

L’objectif pour Touch Sensity de cette deuxième levée de fonds est de financer la mise sur le marché de sa technologie de Structural Health Monitoring (contrôle de l’intégrité des structures) auprès des grands industriels des secteurs automobile, ferroviaire et aéronautique. La première solution proposée est le Sensity Smart Tank destiné au monitoring des réservoirs à hydrogène.

Contrôler l’état de santé des structures en temps réel

Touch Sensity et sa technologie brevetée (8 brevets) permettent de rendre les matériaux communicants et de recueillir les informations issues de toute interaction : pression, flexion, traction ou endommagement. Et cela sans capteurs. Le matériau devient dans son intégralité une surface de captation grâce à sa connexion avec un système embarqué ou l’utilisation de revêtement fonctionnel faisant office de système de détection.

La technologie est adaptable à des pièces de toutes tailles (de la petite pièce mécanique à l’aile d’avion) et issues de tous matériaux. La technologie de Structural Health Monitoring (contrôle de l’intégrité des structures) développée par Touch Sensity constitue une percée majeure dans la maintenance et la sûreté des composants dans les secteurs automobile, ferroviaire, aéronautique, et demain dans le spatial ou encore la robotique.

« Nous permettons aux industriels de passer de la maintenance programmée à la maintenance conditionnelle. Autrement dit, avec notre système, ils peuvent avoir accès à l’état de santé des pièces pendant les maintenances programmées mais aussi durant leur exploitation, alors qu’elles sont difficilement accessibles à l’heure actuelle. La technologie Touch Sensity alerte les industriels dès qu’une pièce est endommagée et leur indique où précisément se situe le dommage, sa dimension et son intensité. Nous apportons au marché une solution innovante de suivi santé matière des structures dans une démarche de diminution du nombre de pannes, des délais d’intervention et des temps d’immobilisation, et d’augmentation de la disponibilité des dispositifs. Cela vise à optimiser les plans de maintenance industriels tout en réduisant le cout des opérations. Enfin, cela permet aux industriels de réduire le nombre de pièces jetées car trop coûteux à inspecter dans le moindre détail », explique Anna Pugach (cf. photo), présidente et co-fondatrice de Touch Sensity.

Lire la suite
Sur le même sujet

ERP : Divalto fait l’acquisition de la société Flexio

Divalto a annoncé avoir fait l’acquisition de la société Flexio, concepteur de la plateforme de création d’applications métier No Code. Avec cette opération, le chiffre d’affaires de l’éditeur français franchit ainsi le palier des 30M€.  Après le rachat des activités mobiles et collaboratives de RBS et l’acquisition de SwingMobility, Divalto continue sur sa lancée avec […]

Une solution complète pour assurer la fiabilité des équipements

C’est là que la technologie des ultrasons change la donne, en offrant un moyen de détecter les problèmes potentiels avant qu’ils ne surgissent. Les environnements de fabrication sont notoirement bruyants, ce qui rend difficile la détection de défauts. Le SDT340 coupe le bruit et identifient ces défauts qui, autrement, passeraient inaperçus, ce qui en fait […]

Waterland Private Equity entre au capital de Sofyne Active Technology

Afin de poursuivre et d’accélérer son développement, Sofyne Active Technology a signé un partenariat capitalistique avec le fonds d’investissement paneuropéen Waterland Private Equity. Waterland Private Equity devient actionnaire de Sofyne Active Technology, aux côtés du président Stéphane Lusoli et des principaux managers de la société. Fondée en 2005 à Lyon et spécialisée dans la transformation […]