Azur Drone envoie un drone autonome en expérimentation sur le site Orano La Hague

Première mondiale : Azur Drones, leader européen du drone autonome de surveillance et d’inspection, a développé le système Skeyetech pour la sécurisation des sites sensibles. Après de nombreux déploiements dans les domaines portuaires, Oil & Gaz, de l’énergie et de la Défense, c’est au tour d’Orano, leader mondial du recyclage des combustibles nucléaires usés, de faire appel à Azur Drones et d’expérimenter la solution Skeyetech.
©Azur Drones

Pour la première fois, la société Azur Drone envoie un drone autonome en expérimentation sur le site Orano de La Hague. Déployé depuis le début de l’année dans le cadre d’une phase d’expérimentation, le drone autonome Skeyetech réalise quotidiennement des missions de surveillance et d’inspection sur le site de La Hague. Il est ainsi opéré directement par les équipes de sécurité, sans formation de télépilote. Grâce à ses capteurs HD optique et thermique, il permet de donner des renseignements précis, de jour comme de nuit.

Un drone autonome pour un gain de temps « considérable »

Pour le concepteur, « le système Skeyetech offre un gain de temps considérable », notamment pour la surveillance des zones éloignées ou difficiles d’accès. Il se montre plus rapide pour les rondes périmétriques (et non plus pédestres ou véhiculées). En outre, il accroît la réactivité lorsqu’une levée de doute s’avère nécessaire.

« Le site de La Hague étant étendu sur plus de 300 ha, le drone devrait nous permettre d’augmenter notre réactivité en cas d’événement. Il pourrait également nous aider à optimiser l’utilisation de nos équipes, en les allouant à des tâches à forte valeur ajoutée », souligne Emmanuel Vial, responsable du service de protection du Site et de la Matière chez Orano la Hague.

Solution idéale pour le nucléaire

« Nous sommes très fiers d’accompagner Orano dans l’automatisation de ses missions de sécurité et de sûreté. L’utilisation de notre outil par un site nucléaire majeur est une vraie consécration pour toute l’équipe Azur Drones car cela vient confirmer la maturité de notre système autonome et notre capacité à répondre aux plus hautes exigences en termes de sécurité », commente Jean-Marc Crépin, CEO d’Azur Drones.

Skeyetech se présente comme l’un des systèmes de drones autonomes les plus avancés du monde en termes de performances, de fiabilité et de sécurité. Il bénéficie d’une conception basée sur les standards aéronautiques (redondance des moteurs, redondance des équipements vitaux, parachute pyrotechnique, système de géo-caging…) ainsi que des retours d’expérience de plus de 10 000 vols autonomes.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Production Maintenance, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Maintenance prédictive : DiagRAMS Technologies lève 1,7 million d’euros

L’éditeur de logiciel à base d’IA pour la maintenance prédictive (ou plutôt prévisionnelle dans la langue de Molière) DiagRAMS Technologies avec signe son premier tour de table en levant 1,7 million d’euros. Cette levée de fonds s’avère être un réel tremplin et doit permettre à l’entreprise d’évoluer dans une nouvelle phase de sa croissance. Les […]

KSB renforce sa stratégie autour des services et de la maintenance prédictive

Alors que le contexte sanitaire actuel accélère le besoin de gestion à distance des parcs installés, KSB ambitionne de devenir un leader en matière de services et de maintenance prédictive (ou plutôt prévisionnelle en « bon français »). Pour ce faire, le leader mondial des pompes et de la robinetterie industrielle peut s’appuyer en France […]

Comment le projet transfrontalier DigiMob Industrie 4.0 veut reconquérir les jeunes

Face à la désaffection des jeunes vis-à-vis de l’industrie, des partenaires de la Grande Région issus de Wallonie, de la Communauté germanophone de Belgique, du Luxembourg, de Rhénanie-Palatinat, de Sarre et de Lorraine ont décidé de prendre le taureau par les cornes. Le 31 mai prochain, les différents acteurs du projet – qui rassemble des […]