Partenariat : Avec Tortoise, le Cetim propose désormais un outil d’analyse de défaillance unique au monde

Cet outil, adapté sur mesure aux besoins spécifiques des industries, vient compléter idéalement l'accompagnement pluridisciplinaire de pointe proposé par le Cetim.
Lecture : 6 minutes
Signature partenariat Tortoise & Cetim ©Cetim

Le Cetim et Tortoise franchissent une nouvelle étape dans leur relation, entamée en 2017, en signant un contrat de collaboration leur permettant d’élargir leur activité Analyse de Défaillance grâce à l’intégration de l’outil révolutionnaire mis au point par la start-up francilienne. Cet outil, adapté sur mesure aux besoins spécifiques des industries, vient compléter idéalement l’accompagnement pluridisciplinaire de pointe proposé par le Cetim. Ensemble, ils ont élaboré une solution unique au monde au service des industriels.

Un pur produit de la recherche française

Laurent Ponson, chargé de recherche à l’Institut Jean le Rond d’Alembert, rattaché au CNRS et à Sorbonne Université, a fondé Tortoise en 2017. Son but : mettre en œuvre de façon pratique le fruit de ses recherches. La start-up développe et commercialise ainsi une solution innovante unique au monde baptisée « fractographie statistique », basée sur une technologie brevetée d’étude statistique de la rugosité des faciès de rupture.

À partir de l’analyse d’un petit fragment d’un matériau rompu, dès 1 mm², elle est capable de déterminer ses propriétés mécaniques comme sa ténacité ou sa contrainte à rupture, et de remonter au niveau de chargement mécanique atteint en service. Cette donnée permet d’identifier au plus près les causes de la défaillance puis d’élaborer un modèle mécanique ciblant les corrections à apporter pour rendre le système plus fiable et durable, ou prédisant la durée de vie résiduelle d’une structure jumelle en exploitation. La condition sine qua non pour se prémunir de futures avaries !

Applicable à tous les matériaux, du métal au verre en passant par la céramique et les polymères, cette méthode est utilisée dès la phase de conception pour en développer de nouveaux ou pour contribuer à l’obtention de composants mécaniques optimisés. L’entreprise dispose d’un savoir-faire de pointe dans l’analyse statistique et la mécanique de la rupture et de solutions adaptées aux différentes applications marché qu’elle a développées et qu’elle continuera de façonner sur-mesure par sa collaboration avec le Cetim.

L’alliance de la technologie et de l’expertise

Le contrat de collaboration qui vient d’être signé vient concrétiser la complémentarité des deux partenaires, qui s’est construite pendant les cinq premières années de leur relation. Le processus d’accompagnement du Cetim – initié sur la base d’une écoute attentive et d’une confirmation de potentiel par ses experts – a démarré par une phase d’immersion dans le fonctionnement de la technologie, suivie de la construction d’un programme de travail qui a permis de valider sa capacité à mesurer la ténacité sur des cas d’applications industriels. Les acteurs se sont ensuite associés pour jauger objectivement l’apport et l’impact de la technologie. Objectif : structurer une offre adaptée en premier lieu au marché de l’analyse de défaillances – tout en identifiant les limites techniques/applicatives – et mettre au point une stratégie de développement conjointe pour aller toujours plus loin. Ce parcours a permis d’aboutir à un service unique au monde, tirant parti des atouts de chacun.

Aujourd’hui, cela se traduit concrètement par l’interfaçage de ces nouvelles données dans les services proposés par le Cetim. Dans un premier temps, un scan du faciès de rupture est ainsi réalisé via un profilomètre. Les données recueillies font alors l’objet d’un traitement statistique par les algorithmes mis au point par Tortoise. Les résultats obtenus sont ensuite analysés de façon détaillée et affinée par les experts Tortoise et Cetim à la lumière de l’ensemble des investigations menées, afin de converger vers un diagnostic consolidé. Les résultats obtenus permettent d’engager efficacement des démarches de résolution de problèmes, comme l’assistance à la reconception par le Cetim.

Cette synergie permet aux industriels de bénéficier à la fois des dernières avancées technologiques issues de la recherche hexagonale, d’une expertise dans les différents métiers concernés de la mécanique, de la maîtrise de l’état de l’art et d’un vaste parc d’équipements et de moyens. L’illustration parfaite d’un exemple de transfert technologique réussi de la recherche vers l’industrie, dans la lignée de ceux que mène le Cetim au service de l’innovation et de la compétitivité des entreprises mécaniciennes !

Lire la suite
Sur le même sujet

Intervalle de Vidange Allongé avec WOMAC Hydrol HV LL 46

SOFRA

Cependant, le raffinage des huiles de bases minérales a évolué, et les bases minérales classiques (groupe I) ont été surpassées par des alternatives plus qualitatives, comme les huiles de bases minérales du groupe II, avec des teneurs en molécules saturées plus élevées (> 90%) et des teneurs en soufre réduites. Grâce à ces améliorations chimiques, […]

NTN Europe pose la première pierre de son nouveau siège social

Ce 10 juillet a eu lieu la pose de la première pierre du nouveau siège social et du centre technique européen. Le roulementier, leader pour l’industrie, l’automobile et l’aéronautique, a en effet décidé de moderniser ce site historique sur lequel l’entreprise est installée depuis plus de 100 ans. Ce projet s’inscrit dans une stratégie de […]

Traitement de surface : Quand la maintenance est gage de sécurité

SIMETS

NOTRE EXPERTISE Etude de faisabilité, fabrication, installation et maintenance, nos équipes élaborent pour ses clients des ateliers de traitements clé en main : Traitement de surface, unités de traitement des eaux, installations de traitement d’effluents industriels liquides, installations de traitement gazeux, installations de contrôle par ressuage… Grâce à son équipe expérimentée, ambitieuse et dynamique, SIMETS […]