L’Indicateur Global Artema rebondit au 1er trimestre

Présentes dans toutes les machines de production et de construction, les professions d’Artema - le syndicat des industriels de la Mécatronique – réalisent un bon premier trimestre.
Lecture : 3 minutes
L’indicateur Global Artema est un solde d’opinion qui offre une image de la conjoncture de toutes les professions d’Artema depuis le mois de janvier 2008. Il compte aujourd’hui environ 100 répondants chaque mois

L’Indicateur global Artema poursuit sa belle envolée en mars et montre que les acteurs de la mécatronique (et membres d’Artema) a rebondi au 1er trimestre. Une vision graphiquement très encourageante mais devant être tempérée par le fait que la base de comparaison est basse. Le mois de mars 2020 (qui avait un jour ouvré de moins) correspondant au premier confinement, est synonyme d’une activité très réduite pour beaucoup d’entreprises.

Concrètement , cette année, les transmissions hydrauliques et pneumatiques mènent toujours la tendance avec un gros mois de mars et des croissances à deux chiffres qui rendent le 1er trimestre positif, revigorant pour le moral. En mars 2021, c’est l’ensemble des professions, y compris les transmissions mécaniques, l’étanchéité, les roulements et les fixations « Industrie », qui voient leur conjoncture s’améliorer mais à des vitesses et des niveaux sensiblement différents.

Impact important des pénuries de semi-conducteurs dans le secteur automobile

Les secteurs des agro-équipements, de la pharmacie, de l’agroalimentaire restent bien dynamiques, une tendance que l’on retrouve en Europe. Quant au secteur automobile, il s’est bien redressé au 1er trimestre mais les pénuries de semi-conducteurs entrainent des fermetures d’usines ou de lignes de production des constructeurs partout dans le monde ; celles-ci auront donc un impact important au 2e trimestre pour les professions concernées.

La brutalité de la reprise des commandes dans beaucoup de secteurs et de régions du monde n’améliore pas la situation des matières premières ni l’approvisionnement en composants notamment électroniques. Tout le monde a besoin de tout en même temps. Les délais s’allongent et les prix des matières premières : métaux, plastique, certains polymères, bois continuent d’augmenter et auront des conséquences sur les marges des industriels.

Principal objectif du moment : retrouver les niveaux de 2019, si possible dès 2021 pour certaines professions ou en 2022 pour d’autres. Ceci dépendra de l’évolution de la situation des matières et de la rapidité des vaccinations.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Production Maintenance, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Indicateur global Artema de janvier : « des prochains mois encourageants »

Artema vient de publier les résultats de son Indicateur global pour le mois de janvier. Au regard du graphique ci-dessus, l’activité du mois de janvier (courbe bleue) repart globalement à la baisse. Les Transmissions hydrauliques mobiles  maintiennent une bonne conjoncture, mais  ce n’est pas le cas de toutes les autres professions d’Artema. En revanche le carnet (en vert)  continue […]

La maintenance prévisionnelle deviendra la norme dans dix ans, selon reichelt elektronik

Alors que la pandémie accélère le besoin d’anticiper pour les entreprises françaises, ces dernières se tournent vers la maintenance prévisionnelle (dite prédictive). Elles estiment même que cette technologie, qui utilise les données pour anticiper les problèmes à venir sur un équipement, sera la norme dans dix ans. Ainsi, les entreprises qui exploitent des outils de […]

Transmissions : Mayr France investit aujourd’hui pour mieux préparer l’avenir

En dépit de la situation actuelle, Mayr France a décidé de miser sur l’avenir en poursuivant ses investissements. L’entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication d’organes de transmission (limiteurs de couple, freins de sécurité, accouplements, embrayages) s’est déjà lancée il y a quelques mois dans l’acquisition d’un nouveau banc d’essais. Celui-ci venant alors s’ajouter […]