Comment Asystom veut se positionner à l’international sur le marché du pétrole et du gaz

Ces derniers mois, l’entreprise spécialisée dans la maintenance prévisionnelle a conclu des alliances technologiques et des accords commerciaux avec des acteurs clés sur le secteur des énergies fossiles (principalement du pétrole et du gaz). Ces accords lui permettent aujourd’hui de se positionner stratégiquement sur ce marché et d’y envisager sereinement un développement à l’échelle internationale.
En nouant plusieurs contrats et accords, Asystom entend s'imposer sur le marché mondiale de l'Oil & Gas

Si les énergies renouvelables ont le vent en poupe, le pétrole et le gaz n’en sont pas moins des secteurs d’avenir pour Asystom. La start-up toulousaine, avec sa solution universelle, clé en main et autonome pour le contrôle d’équipements et la prévention de pannes, a récemment noué des accords stratégiques pour développer ce marché.

Une coopération technologique avec Archer pour la maintenance prédictive des plateformes de forage

Archer AS et Asystom ont signé en février dernier un accord de coopération, permettant à la société norvégienne de proposer la technologie de maintenance prévisionnelle d’Asystom aux plateformes de forage du marché du pétrole et du gaz. Cette solution universelle s’appuie sur un algorithme d’apprentissage et une technologie multi-capteurs pour plus d’exactitude dans la prédiction. « La technologie d’Asystom est facilement adaptable à notre industrie, explique Peter Nygaard Andersen, VP Engineering chez Archer. Celle-ci répond à la demande du marché, en faveur d’une meilleure gestion des actifs grâce à l’utilisation de l’intelligence artificielle. L’algorithme d’apprentissage nous permettra de prédire et d’éviter les arrêts, et donc de réduire de manière significative les temps de non-productivité. Le système aidera le responsable des actifs à réduire encore davantage les coûts, par un contrôle renforcé et l’optimisation des maintenances. Le système répondra donc aux objectifs de notre industrie en matière de réduction de notre empreinte carbone »

Forte de sa solide expérience des installations de forage, Archer commercialisera à partir de mars 2021 la technologie de maintenance prévisionnelle, tout en offrant à Asystom une mine de compétences et de connaissances. Ce qui permettra aux deux parties de collaborer et d’œuvrer pour le développement de leurs solutions sur le marché international du forage. 

Balise AsystomSentinel EX

Une première installation des balises Asystom certifiées Atex zone 1 à Total ABK (Abu Dhabi) 

Asystom a également mis sur le marché ses premières balises certifiées Atex zone 1. Celles-ci lui permettent d’offrir aux acteurs du pétrole et du gaz l’accès à la technologie de maintenance 4.0. La balise AsystomSentinel EX constitue la première fusion de capteurs de vibrations triaxiales, de son et d’ultrasons, destinée spécifiquement aux environnements à risques. Sa certification ATEX/IECEx et sa sécurité intrinsèque lui permettent d’être utilisée dans des zones à risque d’explosion (Zone 1) des industries pétrochimique et chimique notamment.

La toute première installation de cette innovation mondiale a été vendue à Total ABK en mars 2021 sur une plateforme offshore située au large d’Abu Dhabi (Emirats Arabes Unis), pour la surveillance d’un ensemble de pompes critiques pour le fonctionnement de cette opération. « Notre installation sans fil a su séduire Total par sa facilité de mise en œuvre, son autonomie record de dix ans et la qualité de ses algorithmes de prédiction, basée sur les données provenant des balises multi-capteurs intégrant analyse vibratoire et ultrasonore, détaille André Naccache, Managing Director chez Asystom.  D’autres installations sont actuellement en cours, aussi bien en France qu’à l’international ».

Une alliance technologique avec Apollo afin d’apporter des services complémentaires au secteur

Enfin, Asystom a conclu une alliance technologique avec Apollo, société de conseil britannique en ingénierie et en technologie de suivi continu d’installations. Apollo KnowHow est une solution de gestion des données qui aide les clients à gérer efficacement leurs actifs, des anomalies à la planification du travail, en passant par l’inspection, la maintenance de structure, la révision et la production de rapports. La technologie développée par Asystom vient se greffer sur la plateforme, pour apporter aux utilisateurs des données supplémentaires de maintenance prévisionnelle. 

« La solution Asystom permet aux acteurs du secteur d’augmenter leur production jusqu’à 25 %, en prédisant les défaillances de l’équipement et en transmettant toutes les données en temps réel et avec précision au système Apollo KnowHowTM, a déclaré Douglas Sinclair, directeur des applications numériques chez Apollo. Les informations et les alertes sont ensuite présentées au sein d’un tableau de bord facile à utiliser, ce qui permet à nos clients de visualiser facilement leurs données ».

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Production Maintenance, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Maintenance prédictive : DiagRAMS Technologies lève 1,7 million d’euros

L’éditeur de logiciel à base d’IA pour la maintenance prédictive (ou plutôt prévisionnelle dans la langue de Molière) DiagRAMS Technologies avec signe son premier tour de table en levant 1,7 million d’euros. Cette levée de fonds s’avère être un réel tremplin et doit permettre à l’entreprise d’évoluer dans une nouvelle phase de sa croissance. Les […]

KSB renforce sa stratégie autour des services et de la maintenance prédictive

Alors que le contexte sanitaire actuel accélère le besoin de gestion à distance des parcs installés, KSB ambitionne de devenir un leader en matière de services et de maintenance prédictive (ou plutôt prévisionnelle en « bon français »). Pour ce faire, le leader mondial des pompes et de la robinetterie industrielle peut s’appuyer en France […]

Comment le projet transfrontalier DigiMob Industrie 4.0 veut reconquérir les jeunes

Face à la désaffection des jeunes vis-à-vis de l’industrie, des partenaires de la Grande Région issus de Wallonie, de la Communauté germanophone de Belgique, du Luxembourg, de Rhénanie-Palatinat, de Sarre et de Lorraine ont décidé de prendre le taureau par les cornes. Le 31 mai prochain, les différents acteurs du projet – qui rassemble des […]