Rappel : INRS et Ineris organisent le 17 novembre une journée technique sur les risques Atex

L’INRS et l'Ineris organiseront le 17 novembre une journée technique entièrement consacrée à la prévention et aux bonnes pratiques à adopter par les entreprises encore trop peu concernées par les risques liés aux Atex. En raison du contexte sanitaire, cette journée aura lieu à la Maison de la RATP, à Paris mais uniquement accessible sur Internet, grâce à une diffusion en direct.
Lecture : 4 minutes
Incendie de bâtiment industriel classé en zone Atex
Incendie de bâtiment industriel classé en zone Atex - photo iStock

L’INRS organise avec l’Ineris une journée qui s’adresse aux préventeurs, chefs d’entreprise, membres de CSE/CSSCT et aux non-spécialistes du risque Atex. Après avoir présenté les conditions de formation d’une Atex, l’objectif est d’expliquer les étapes clés de la démarche de prévention du risque. Objectif ? Assurer la sécurité des salariés et de leurs outils de travail. La journée technique Atex traitera aussi de mesures et des moyens de protection à mettre en place.

Qu’est-ce qu’une zone Atex ?

La majorité des produits utilisés par les salariés ou présents dans les entreprises sont combustibles. Une atmosphère explosive (Atex) résulte d’un mélange dans l’air de substances combustibles ou inflammables sous différentes formes : gaz, vapeurs, brouillards ou poussières (méthane, hydrogène, solvants volatiles, farine, poussières de bois, poudres métalliques…). En présence d’une source d’inflammation, l’explosion peut survenir et provoquer des blessures graves et des dégâts matériels.

Une bonne compréhension de ce phénomène et une démarche de prévention adaptée sont essentielles pour mettre en place des mesures efficaces afin de limiter le risque lié aux Atex. Cette démarche vise d’abord à éviter la formation d’une atmosphère explosive ; à défaut à empêcher son inflammation et à limiter les effets de l’explosion.

À quels dangers Atex les opérateurs sont-ils confrontés ?

Pour Florian Marc, spécialiste de la prévention des risques incendie et explosion au sein de l’INRS, ils sont multiples. Il s’agit de l’explosion causant de nombreux accidents et des brûlures. Mais les dangers sont également liés à la destruction des moyens de production et des effets indirects sur les salariés et sur l’activité. L’ingénieur chimiste de l’INRS précise aussi que « les combustibles ne présentent pas seulement un risque d’explosion. Dans 99% des cas, ils se montrent également toxiques et présentent des dangers pour la santé des personnes se trouvant dans la zone ».

C’est pourquoi lorsqu’il intervient sur site, l’INRS s’attaque à l’explosion et à la toxicité des substances inhalées. Aussi, l’explosion se propage et remonte parfois en amont et en aval de l’équipement s’il n’est pas protégé. « Récemment, nous sommes intervenus sur un dépoussiéreur. Contre toute attente, l’explosion est finalement remontée dans l’ensemble des tuyaux et a fait exploser le toit de l’usine ».

panneau danger Atex
La journée sur les risques Atex aura lieu en ligne

Quelles mesures adopter ?

L’important de fonctionner étape par étape. La première consiste à bien identifier l’ensemble des produits combustibles utilisés dans l’entreprise. Et certains sont moins évidents que d’autres. Par l’exemple, les batteries au plomb des chariots électriques, lorsqu’elles sont en charge, dégagent de l’hydrogène. En deuxième lieu, il faut connaître ses procédés de production et ses équipements, leur fonctionnement et les dysfonctionnements. Celle-ci est en effet nécessaire pour déterminer le zonage Atex, mieux prendre en compte les combustibles présents dans l’usine et pouvant s’échapper en cas de dysfonctionnement. Troisième étape, capter à la source les émissions de combustibles ; il s’agit par exemple de vider un sac de poussière pouvant provoquer une atmosphère explosive dans une zone protégée et loin des opérateurs.

www.inrs-atex2020.fr

La journée technique Atex se déroulera à Paris mais ne sera accessible qu’en ligne
Modalité de participation
Pour y participer en ligne, les personnes intéressées doivent préalablement s’inscrire. La veille de l’événement, elles recevront un email avec les informations pour se connecter. Elles ont la possibilité de poser une question avant la journée technique ou bien le jour même en direct via un chat qui sera mis en place sur le site de l’événement. L’inscription est gratuite.
Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Production Maintenance, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.
Sur le même sujet

Sur le Sepem Grenoble, AS2Team a présenté les atouts de Securafim

La société de conseil en sécurité AS2Team est intervenue sur le Sepem de Grenoble, le mardi 22 novembre dernier à 11h30 à l’espace des conférences (au parc des exposition Alpexpo) afin de rappeler les atouts et le fonctionnement de Securafim, solution de consignation des énergies reposant sur du « management visuel » de condamnation des énergies. Initiée […]

Lancement d’une nouvelle gamme de barrières lumineuses de sécurité sur automation24.fr

Avec une large gamme de technologies de sécurité, Automation24 a adapté sa boutique en ligne aux besoins des clients pendant le premier semestre. Il sera donc possible de trouver désormais des rideaux lumineux de sécurité du fabricant Datalogic pour presque tous les postes de contrôle et de travail manuel courants pouvant présenter un risque pour […]

Sepem Grenoble : une table ronde sur la manière de mettre en pratique l’industrie 4.0 et intégrer les nouvelles technologies

Le Sepem Industries Centre-Est aura lieu à Alpexo, à Grenoble, la semaine prochaine. Comme toujours, le magazine Production Maintenance, avec l’aide de son partenaire l’Afim, organisera les conférences de la production et de la maintenance. Au menu de ces conférences, de la numérisation de l’usine, de l’industrie et de la maintenance 4.0, de la sécurité […]