Équipements sous pression : le Latep fête ses 20 ans et le fait savoir

Le 1er décembre dernier, à Douai, le laboratoire commun dédié aux technologies des équipements sous pression a fait découvrir ses nombreuses actions de recherche.
Lecture : 4 minutes
Latep - photo : Cetim

L’IMT Nord Europe et le Cetim ont célébré le 1er décembre dernier à Douai vingt ans de travaux communs au service de l’innovation industrielle dans le cadre de leur laboratoire commun, le Laboratoire d’application des technologies des équipements sous pression (Latep). L’occasion de jour-là pour les partenaires d’organiser une journée de conférences et d’ateliers à l’IMT Nord Europe à Douai, sur le thème « Équipements sous pression et nouvelles technologies ».

L’objectif était le suivant : mieux faire connaître ses avancées académiques, ses projets phares et ses activités de recherche. Pensé dès 2000 sur le modèle des chaires industrielles, le laboratoire des équipements sous pressions est né de la collaboration du Cetim (Institut technologique labellisé Carnot), d’Armines (association de développement de la recherche partenariale en liaison avec les écoles d’ingénieurs), et de l’IMT Nord Europe (École nationale supérieure Mines-Télécom Lille-Douai et institut Carnot) et est officialisé en 2002. Le Latep travaille également avec le Syndicat national de la chaudronnerie, tuyauterie, tôlerie et maintenance industrielle (SNCT) sur de nombreux projets. 

Éviter tout signe de défaillance sur les équipements sous pression

Les équipements sous pression (ESP) désignent les appareils destinés à la production, la fabrication, le stockage ou la mise en œuvre, sous une pression supérieure à la pression atmosphérique, de vapeurs ou gaz comprimés, liquéfiés ou dissous. Omniprésents dans la vie quotidienne ou dans l’industrie, leur conception ne peut souffrir d’aucune défaillance et fait l’objet de nombreux travaux de R&D.

A cette fin, les partenaires du Latep – le Cetim et l’IMT Nord Europe – mènent des actions de recherche autour de la mécanique et du comportement des matériaux utilisés, des contrôles non destructifs avancés, du traitement des données, ou encore sur les jumeaux numériques des appareils à pression et l’utilisation de l’intelligence artificielle…

Principaux sujets de recherche menés au Latep

Parmi les axes de recherche figurent la mise en œuvre des méthodes de conception par analyse appliquée aux équipements sous pression, mais également la propagation automatique des fissures et la modélisation et la simulation de propagation de fissure en 3D par technique « boite de fissure ».

Le Latep mène aussi des travaux sur le contrôle ultrasonore des fissures dans les pièces métalliques, le CND par émission acoustique des équipements sous pression à haute température ; sans oublier les jumeaux numériques appliqués aux équipements sous pression ou encore l’optimisation du déploiement des capteurs et la construction de modèles guidés par les données.

Les industriels sollicitant le Latep peuvent ainsi bénéficier de l’expertise et des prestations de ses partenaires, à l’exemple du Cetim pour les domaines suivants : dimensionnement des équipements, diagnostic des installations hydrauliques et contrôle des barrages, mise en application de méthodes CND avancées, contrôles réglementaires (requalifications) d’ESP, contrôle de pièces métalliques et structures composites, internet des objets (IOT) pour équipements mécanique.

Quant à l’IMT Nord Europe/Armines, l’établissement est davantage spécialisé dans les matériaux et procédés : fabrication avancée (optimisation des procédés de production, fabrication additive, procédés hybrides), matériaux haute performances (structuraux, avancés, durables), valorisation des éco-ressources & environnement.

Lire la suite
Olivier Guillon – MRJ PRESSE
Rédacteur en chef du magazine Production Maintenance, Olivier Guillon travaille depuis plus de quinze en tant que journaliste dans le domaine de la presse spécialisée et industrielle.