Rockwell Automation et Ansys s’associent pour optimiser les opérations industrielles

L'interface de simulation de Studio 5000 de Rockwell se connecte désormais aux jumeaux numériques d'Ansys.
Rockwell Automation on Aug. 17, 2017 at Beta in Cleveland, OH.

Rockwell Automation ont annoncé que l’interface de simulation améliorée de Studio 5000 pouvait désormais se connecter aux jumeaux numériques d’Ansys. Les ingénieurs de l’automatisation et des processus bénéficient ainsi de nouvelles façons d’utiliser les simulations pour améliorer la conception, le déploiement et la performance des opérations industrielles.

L’interface de simulation de Studio 5000 permet de connecter les systèmes de commande de Rockwell Automation aux outils de simulation et de modélisation. La dernière version de l’outil élargit cette connectivité à Ansys Twin Builder, l’un des meilleurs logiciels permettant de créer des jumeaux numériques basés sur la simulation ou des répliques numériques d’actifs physiques. Le logiciel tire parti du multiphysique pour identifier la manière dont les éléments du monde réel, comme le débit, les contraintes mécaniques et les profils thermiques peuvent avoir une incidence sur la performance et l’état de fonctionnement de l’équipement.

« En connectant un système de commande à Ansys Twin Builder, les utilisateurs peuvent simuler des processus physiques complexes et saisir des données d’entrée réalistes dans ce système », explique Julie Robinson, responsable commerciale chez Rockwell Automation. « Cela permet d’obtenir de précieuses informations tout au long du cycle de vie de l’équipement. Par exemple, la capacité d’exécuter un modèle de simulation parallèlement à un système physique lors de la production offre des opportunités d’optimisation des performances en temps réel ».

Connecter le monde physique et le monde virtuel

« Connecter le monde physique et le monde virtuel grâce à l’interface de simulation de Studio 5000 apporte énormément de valeur aux utilisateurs, affirme Shane Emswiller, Senior Vice President des produits chez Ansys. Ils peuvent passer des concepts aux équipements physiques plus rapidement et à moindre coût, mais également, obtenir de nouvelles informations très précieuses lors de la production. Par exemple, les utilisateurs peuvent appliquer des scénarios hypothétiques pour comprendre l’incidence des changements sur un processus donné et créer des capteurs virtuels pour effectuer des estimations de valeurs qui seraient trop coûteuses voire impossibles à obtenir aujourd’hui. Ils sont également en mesure de prédire les résultats comme les défaillances qui se répercutent sur le résultat final ».

L’interface de simulation de Studio 5000 permet aux utilisateurs de connecter un jumeau numérique à un automate émulé ou physique. En se connectant à un automate émulé, ils optimisent la production lors de la phase de conception avant même de disposer d’un automate ou d’un équipement physique. Lorsqu’ils se connectent à un automate physique, ils ont la possibilité de créer un jumeau numérique de la façon dont un équipement est censé fonctionner pour le comparer aux performances réelles.

Lire la suite
Sur le même sujet

Contrat de réparation de toboggan d’évacuation entre Spairliners et Collins Aerospace Pologne

Collins Aerospace à Wroclaw, Pologne, a obtenu un premier accord de support pour les toboggans d’évacuation par Spairliners, un fournisseur indépendant de services après-vente d’équipements spécialisé dans le support de la famille des avions E-Jet. Dans le cadre de cet accord, Collins fournira des inspections et des tests complets des systèmes d’évacuation, ainsi que des […]

Maintenance prévisionnelle 4.0 ou Prédictive Maintenance – Des résultats concrets, au-delà de l’effet de mode

Dans cette conférence qui s’est tenue lors du Sepem Douai le 14 octobre dernier, Xavier Humel, directeur des activités de Mainnovation en France, est intervenu lors des Conférences de la production et de la maintenance, organisées par le magazine Production Maintenance, en partenariat avec l’Afim.  Lors de cette intervention, Xavier Humel a notamment abordé les […]

Avec l’acquisition de Verautomation, Vinci Energies veut se renforcer dans l’automatisation industrielle

VerAutomation a rejoint en ce début d’année Vinci Energies aux Pays-Bas. Depuis vingt-cinq ans, cette entreprise hollandaise, qui emploie 85 personnes, propose des services et des solutions d’automatisation industrielle, de construction de panneaux et de technologie d’installation. Celle-ci se concentre sur le marché des OEM – Original Equipment Manufacturer. Ses diverses activités incluent l’ingénierie software […]